• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Sécurité routière : gare aux épaves roulantes !

Publié par le

Epaves roulantes : 5 000 rapports frauduleux d'experts

Dans l’Hexagone, des milliers d’automobilistes ont conduit à leur insu une « épave roulante ». Sous cette expression, l’on trouve un véhicule gravement accidenté, mal réparé, remis en circulation illégalement et revendu. Une escroquerie qui a malheureusement fait un mort. Etat des lieux.

5 000 rapports frauduleux

Acheter une voiture d’occasion ne présente a priori aucun risque - même s’il faut faire preuve de vigilance - et ce peut être le moyen de réaliser de bonnes affaires. A moins d’être victime d’une arnaque…

L’année dernière, trois experts ont été arrêtés dans le Val-d’Oise. Ils avaient signé quelques 5 000 rapports frauduleux de remise en circulation. Le ministère de l’Intérieur avait alors demandé que ces 5 000 véhicules soient à nouveau expertisés. Résultat : 1 100 engins se sont avérés impropres à la conduite et 1 600 ont été frappés d’une interdiction de rouler, faute pour les propriétaires d’avoir obéi au rappel.

Des VGE mal réparés

Au cœur de cette arnaque, la notion de « véhicule gravement endommagé » (VGE) qui désigne tout véhicule interdit de circulation en raison de l’endommagement de l’un de ses « organes vitaux » comme la direction, les airbags ou la suspension.

Chaque VGE fait l’objet d’un suivi par un expert avant, pendant et après la réalisation des réparations. Il lui appartient alors de valider ou non la remise en circulation de ce véhicule.

En l’occurrence, les trois experts n’ont jamais intégralement effectué ce suivi et les garagistes ont réalisé des réparations au rabais, utilisant des pièces volées et revendant les véhicules au prix du marché.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES