• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Sécurité routière : la mortalité sur les routes a baissé en janvier 2018

Publié par le

Selon l'ONISR, la vitesse excessive ou inadaptée est la cause principale des accidents de la route

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de dévoiler les chiffres de l’accidentalité routière de janvier 2018. Selon l’organisme, le nombre de morts sur les routes en métropole a baissé de 7,8 %.

Une baisse du nombre de morts et de blessés sur les routes

Les résultats s’améliorent. Les chiffres de l’accidentalité routière de janvier 2018 ont été dévoilés par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Le mois dernier la mortalité routière a diminué de 7,8 %. La Sécurité routière a annoncé que 235 personnes étaient décédées, soit 20 de moins qu’en janvier 2017. Pour ce qui est de l’Outre-mer, l’ONISR indique que 16 personnes ont perdu la vie sur les routes, soit 7 de moins que l’année dernière.

Le nombre de blessés est également en baisse selon la Sécurité routière puisque 5 418 personnes ont été blessées, soit 318 de moins (- 5,9 %) qu'en janvier 2017. Ces différents chiffres viennent confirmer la tendance à la baisse. Après 3 années consécutives à la hausse, le nombre de morts sur les routes a diminué en 2017 par rapport à 2016 (- 1,2 %). Selon l’ONISR, « l'analyse des accidents mortels en 2017 montre que la vitesse excessive ou inadaptée reste la cause principale, suivie de la surconsommation d'alcool, qui connaît une légère hausse ».

L’abaissement de la vitesse maximale autorisée pour sauver des vies

Cette vitesse excessive est justement un cheval de bataille du gouvernement. Le 9 janvier dernier, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h au lieu de 90. Les routes concernées sont les départementales et nationales à double sens et sans séparateur central, soit 400 000 kms de routes.

Déjà peu appréciée au moment de son annonce, cette mesure a suscité de nombreux débats ces dernières semaines. Le gouvernement ne compte pas pour autant changer de décision. La Sécurité routière a d’ailleurs dévoilé sa campagne de prévention. Selon Edouard Philippe, l’application de cette mesure devrait permettre de sauver près de 400 vies par an. Pour rappel, le Premier ministre avait également affirmé que : « si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances, le gouvernement prendra ses responsabilités ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES