Assurance auto

Sécurité routière : le gouvernement déploie ses radars tourelles

Publié par le , Mis à jour le 04/06/2019 à 16:59

Le radar tourelle, le couteau suisse des policiers et gendarmes

Franchissement d’un feu rouge, excès de vitesse, utilisation du téléphone au volant … Le comportement de l’automobiliste va être passé au crible avec le radar tourelle. 2 000 cabines dont 400 réellement opérationnelles seront installées d’ici la fin de l’année 2019.

Détecter 32 véhicules sur huit voies

Le gouvernement appuie sur l’accélérateur. Laurent Nuñez a indiqué au micro de RTL le déploiement de 400 radars tourelles d’ici la fin de l’année. Des radars multifonctions qui pourront bientôt détecter un automobiliste qui utilise son téléphone au volant, qui franchit un feu rouge ou qui est au-dessus de la vitesse autorisée.

Avec une portée de 100 mètres, un radar peut à lui seul détecter 32 véhicules sur huit voies différentes. Actuellement, il ne détecte que les excès de vitesse et le passage d’un feu rouge. Cependant, sa palette devrait s’étoffer grâce à une caméra de 36 millions de pixels.

Au total, près de 400 de ces bijoux technologiques seront déployés sur l’ensemble du territoire. Certains d’entre eux devraient être opérationnels dès cet été. Les premières villes concernées seront Thionville, Roubaix, Marseille, Strasbourg ou encore Vichy. Comme l’indique le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’intérieur, les nouveaux radars ne vont pas s’ajouter à ceux déjà en place mais ils devraient les remplacer.

2 000 cabines installées dont 400 réellement opérationnelles

Avec le mouvement des gilets jaunes et l'abaissement aux 80 km/h, de nombreux radars ont été endommagés ou détruits sur l’ensemble du territoire : « sur un peu plus de 2000 radars déployés en France, 1000 ont été dégradés ou détruits ». Pour éviter sa destruction, le radar tourelle sera placé à 4 mètres de hauteur. D’ailleurs, 2 000 cabines seront installées en France mais ce sont bien 400 d’entre elles qui seront opérationnelles. L’objectif étant de dissuader les automobilistes de commettre des infractions.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES