Assurance auto

Sécurité routière : les jeunes conducteurs à l'écoute de leurs aînés

Publié par le

Auto : les jeunes conducteurs à l'écoute de leurs parents

D’après un sondage réalisé par Ipsos pour la Fondation Vinci Autoroute, les jeunes conducteurs seraient plutôt réceptifs aux conseils de leurs parents en matière de sécurité routière. Alcool, drogue, téléphone au volant, etc. : tous les sujets sont abordés.

1 jeune sur 2 estime que ses parents jouent un rôle prépondérant

Les jeunes à l’écoute de leurs parents. Selon un sondage Ipsos pour la Fondation Vinci Autoroute, « loin du cliché de l’adolescent hermétique à toute recommandation venant de ses parents, les jeunes apparaissent plutôt en demande et réceptifs à leurs messages quand il s’agit de sécurité routière ». Les jeunes de 14 à 25 ans sont ainsi 76 % a indiqué qu’ils ont été sensibilisés par au moins un des parents (davantage la mère que le père). Des parents qui joueraient un rôle prépondérant sur ces questions de sécurité au volant 54 % des sondés.

Mais de quoi parlent-ils ? Quelles sont ces recommandations ? Selon l’étude, les sujets sont divers :

  • 83 % des jeunes indiquent parler des risques de l’alcool au volant ;
  • 84 % de la conduite avec un conducteur alcoolisé ou sous l’emprise de drogues ;
  • 85 % de la vitesse excessive ;
  • 81 % de l’utilisation du téléphone au volant ;
  • 83 % du non-port de la ceinture.

Les 18-24 ans restent les plus touchés par les accidents mortels

Les parents le savent : être attentif, à l’écoute, ne signifie pas pour autant que l’on applique les recommandations. L’étude indique ainsi que 73% des sondés estiment ne pas appliquer ces conseils. Et pourtant les appliquer pourrait sauver de nombreuses vies. Un jeune sondé sur trois a déjà eu un accident de la route et parmi eux, 55 % admettent en être responsable. Pour rappel, les jeunes conducteurs, âgés de 18 à 24 ans représentent 19 % des morts sur la route, alors qu’ils ne sont que 9 % du total des conducteurs (chiffres de la mortalité routière de jeunes conducteurs en 2015).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES