Assurance auto

Sécurité routière : moins de morts sur les routes (- 8,4 %) en mai

Publié par le

272 personnes ont été tuées sur les routes de France métropolitaine en mai 2018

En mai dernier, le nombre de personnes décédées sur les routes de de France métropolitaine a fortement baissé de - 8,4 %, selon la Sécurité routière. Sur les routes d’Outre-mer, la mortalité a en revanche augmentée.

25 morts de moins sur les routes le mois dernier

La tendance se confirme en métropole. Selon la Sécurité routière, le nombre de morts sur les routes a fortement diminué en mai dernier (- 8,4 %) avec 272 tués. Soit 25 de moins qu’en mai 2017. « Les autres indicateurs de l'accidentalité routière du mois sont également en baisse » en métropole par rapport à mai 2017, communique la Sécurité routière. Le mois dernier, le nombre d’accidents corporels sur le territoire métropolitain a baissé de - 3,8 %, celui des blessés de - 1,8 % et le nombre d’hospitalisations de plus de 24h de - 15,2 %.

En Outre-mer, le constat est tout autre. Le nombre de personnes décédées sur les routes a en effet augmenté (20 décès, soit 4 de plus qu’en mai 2017). A l’exception du nombre de blessés hospitalisés, tous les indicateurs suivent cette tendance.

Baisse de la mortalité sur la période juin 2017-mai 2018

Dans l’ensemble, les résultats en métropole confirment la tendance amorcée en 2017. Entre juin 2017 et mai 2018, 3 378 personnes ont perdu la vie sur les routes métropolitaines. Soit une baisse de - 3,2 % comparé à la période juin 2016-mai 2017. Une diminution très forte chez les piétons (- 14 %), plus modérément chez les cyclistes (- 3 %), motocyclistes (- 3 %) et automobilistes (- 1 %). Le nombre de décès pour les cyclomotoristes a quant à lui augmenté de + 13 %.

A noter que le décret abaissant la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires à 80 km/h est paru dimanche 17 juin au Journal Officiel. Dès le dimanche 1er juillet 2018, la vitesse limite autorisée passera de 90 à 80 km/h sur les routes à doubles-sens sans séparateur central. Une mesure qui doit permettre de sauver plus de 300 vies chaque année, selon la Sécurité routière et le Premier ministre, Edouard Philippe.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES