Sécurité routière : quel bilan pour 2015 en France ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Sécurité routière : quel bilan pour 2015 en France ?

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Sécurité routière : quel bilan pour 2015 en France ?

|
Consultations : 1199
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Le bilan de sécurité routière apparaît contrasté sur les routes de France en 2015. En effet, la sinistralité n’a pas été la même en Loire-Atlantique, dans l’Oise ou dans le Lot-et-Garonne. Et, si certains départements ont obtenu des résultats positifs, d’autres ont vu la mortalité routière augmenter. Tour d’horizon.

Ces départements où la mortalité a augmenté

En Loire-Atlantique, une forte hausse (+ 30 %) du nombre des personnes tuées sur les routes a été enregistrée en 2015. Et, si le préfet avait annoncé un objectif de « moins d’un mort par semaine sur les routes », le bilan est mauvais pour 2015.

En effet, ce sont 81 tués qui ont été recensés l’année dernière, soit 20 victimes supplémentaires par comparaison avec 2013 et 2014.

Ces victimes sont majoritairement des automobilistes. Toutefois, les accidents mortels de deux-roues motorisés ont sensiblement augmenté avec 16 morts contre 10 en 2014. De plus, un décès sur deux concerne les 18-44 ans. A noter aussi que le jour le plus meurtrier en Loire-Atlantique est le dimanche avec 20 morts enregistrés.

Toutefois, il faut signaler qu’en 2015, le nombre des blessés à la suite d’un accident de la route a baissé de 6 % et le nombre global d’accidents routiers a très légèrement augmenté (+1 %).

 

Même constat de hausse en 2015 dans le Loiret. L’année dernière, on a déploré la mort de 48 personnes sur les routes du département, soit un nombre de victimes multiplié par deux par rapport à 2014.

D’ailleurs, le mois de décembre 2015 apparaît particulièrement désastreux et meurtrier avec 4 accidents mortels contre aucun décès sur les routes du Loiret à même époque l’an dernier.

Parmi ces victimes de la route recensées dans le département, 60 % d’entre elles ont perdu la vie en secteur rural, dans le Pithiverais et le Montargois pour l’essentiel.

En revanche, les accidents corporels sont en baisse en 2015 avec 305 sinistres de ce type enregistrés en 2015 contre 336 en 2014, soit une baisse de 9,2 %. De la baisse aussi pour les blessés dont le nombre a reculé de 5,3 % (396 en 2015 contre 418 en 2014).

 

Dans l’Oise, 67 morts ont été recensés sur les routes. Si l’année 2014 avait connu une baisse de la mortalité estimée à 20 % avec 39 victimes, c’est tout le contraire qui s’est produit l’année dernière avec 67 morts enregistrés. En cause notamment, les « accidents plurimortels » qui se sont multipliés en 2015 alors qu’il n’y en avait eu qu’un l’année précédent.

Autre tendance enregistrée en 2015 : un recul du nombre des blessés et des accidents !

 

Dans le Lot-et-Garonne, l’année 2015 a été particulièrement meurtrière. Au total, ce sont 40 personnes qui ont perdu la vie sur les routes du département, ce qui en fait l’année la plus meurtrière depuis 2010. A titre de comparaison, ce sont 20 personnes qui avaient perdu la vie dans des accidents de la route en 2014.

Le détail des chiffres laisse apparaître que c’est au mois d’août 2015 que le bilan de sécurité routière s’est le plus alourdi avec huit accidents mortels sur une période de 30 jours seulement.

 

Dans la Vienne, le bilan de sécurité routière pour 2015 apparaît « mitigé mais encourageant » selon les mots du directeur de cabinet de la préfète de la Vienne, Stanislas Alfonsi.

Pour la troisième année consécutive, le nombre des accidents corporels et de blessés a connu une augmentation. Ainsi, ce sont 433 accidents qui ont été enregistrés en 2015 contre 389 l’année précédente, soit une hausse de 11 %. Ce sont aussi 570 blessés qui ont été recensés en 2015 contre 534 en 2014, soit un bond de 6,7 %. Toutefois, cette augmentation ne concerne que les blessés légers (+50 cas recensés). Le nombre des blessés graves a pour sa part reculé de 7 % (187 blessés graves en 2015 contre 201 l’année précédente).

Malheureusement, on a dénombre l’année dernière dans la Vienne une victime supplémentaire par rapport à 2014. Ainsi, ce sont au total 28 personnes qui ont perdu la vie sur les routes du département.

 

Ces départements où la mortalité a baissé

En 2015, le bilan de l’accidentalité routière est positif dans le Var avec une nette tendance à la baisse.

Très précisément, la mortalité routière a reculé de 13,2 % sur douze mois par rapport à 2014 avec 66 victimes en 2015 contre 76 personnes décédées l’année précédente. Même constat de baisse pour le nombre de blessés (-3,5 %) et des accidents routiers (-3,4 %).

Il s’agit ni plus ni moins que d’un bilan de sécurité routière historique, le plus bas historique remontant à 70 disparitions en 2013.

 

En Meurthe-et-Moselle, la mortalité routière a enregistré une baisse significative en 2015. Au total, ce sont 26 personnes qui ont perdu la vie sur les routes du département contre 41 l’année précédente.

Dans le détail, il apparaît que les premières victimes de la route se trouvaient à bord de véhicules légers. Tel est le cas pour 13 personnes dont 6 circulaient au guidon d’un deux-roues motorisés.

Autre enseignement de ce bilan 2015 de la sécurité routière réalisé par la préfecture de Meurthe-et-Moselle : la hausse du nombre des blessés (+6,4 %) et des accidents corporels (+6,4 %).

 

A Mayotte, l’année 2015 a vu une baisse de la mortalité routière. Au total, ce sont 252 accidents de la route qui ont été recensés dont sept mortels, soit une baisse de 8 % des accidents par comparaison avec les chiffres de l’année précédente.

Malheureusement, on a constaté aussi un relâchement des comportements sur la route comme l’oubli trop fréquent de la ceinture de sécurité, le port de casques non homologués ou non conformes ainsi que l’usage du téléphone portable pendant la conduite.

 

Dans les Vosges, au 31 décembre 2015, ce sont 22 personnes qui ont perdu la vie sur les routes, ce qui représente ni plus ni moins que le plus bas niveau enregistré depuis 1954.

Si l’on s’intéresse aux chiffres de sécurité routière pour les trois dernières années, la baisse de la mortalité routière représente 37 %.

Sécurité routière : les chiffres pour 2015 en FranceMême tendance pour les accidents mortels qui ont reculé de 44 % depuis 2012 (18 l’an dernier contre 32 il y a trois ans). Et les accidents de type corporel ? Ils ont baissé de 17 % au cours des trois dernières années de même que le nombre des personnes blessées dans un accident de la route (-14 %).

 

Notez que notre article sera mis à jour à chaque nouvelle communication des statistiques de sécurité routière pour 2015.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS