• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Sécurité routière : taux de mortalité en hausse en 2014

Publié par le , Mis à jour le 27/01/2016 à 11:27

Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation de la sécurité routière contre la conduite en état d’ivresse ou encore l’utilisation du téléphone portable au volant. Le taux de mortalité sur les routes enregistre encore un triste record. En 2014,  le nombre de morts sur les routes en France aura donc augmenté de 5,0%.

Une triste évolution

Si l’on pensait que les comportements des automobilistes avaient changé, les chiffres de l’année 2014 nous prouvent qu’il reste encore beaucoup à faire en matière de prévention. Ainsi, au cours des onze premiers mois, le taux de mortalité a augmenté de 5,0%. Un chiffre qui représente dans la réalité 148 morts de plus qu’en 2013 à la même période (3 103 décès enregistrés). Parallèlement à ce triste phénomène, les accidents corporels (+2,2), les blessés (+2,6% ) ainsi que les hospitalisations (3,6%) sont également en forte augmentation.  Mais attention, les automobilistes ne sont pas les seuls à être en danger sur la route. Les usagers de la route sont multiples et tout aussi exposés au risque d’accident. En ce qui concerne les piétons, trop souvent distraits, la mortalité atteint une hausse de 15%.  Chez les cyclomotoristes, le taux de mortalité augmente plus faiblement, mais il prend tout de même +2%. Enfin, si l’on se penche uniquement sur le cas des automobilistes, l’augmentation est de 2%. Seul léger point positif de ce nouveau bilan, la mortalité des motocyclistes est en baisse avec un résultat de -6%.

La mise en place de nouvelles mesures

Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, souhaite contribuer à l’élaboration de nouvelles mesures visant à faire baisser les taux de mortalité sur les routes. Pour y parvenir, le gouvernement prévoit la mise en place de nouveaux tests salivaires permettant de détecter la présence de drogue et d’alcool dans le corps d’un individu. La limitation de vitesse à 80 km/h au lieu de 90km/h sera également testée sur certains axes routiers particulièrement meurtriers.  En effet, la vitesse reste aujourd’hui la cause la plus importante de l'accidentalité routière (25%) juste devant l'alcool (20%) suivi par le refus de priorité (14%),  L’objectif du gouvernement est de passer sous la barre des 3000 morts d’ici 2020.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES