• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Sécurité routière : un semestre meurtrier dans le Nord

Publié par le

Le bilan de la sécurité routière lors du premier semestre 2015 est assez lourd dans le nord de la France. Il y a en effet plus d’accidents mortels que l’an passé.

43 personnes décédées sur les routes du nord de la France

Le bilan de la Sécurité routière est lourd. En effet, il y a eu plus d’accidents mortels cette année sur les routes du nord de la France qu’au premier semestre 2014. D’après la préfecture du Nord, 43 personnes sont décédées sur les routes, contre 37 l’an dernier.

Pourtant, étonnamment, le nombre d’accidents, lui, a baissé. La préfecture a comptabilisé 654 cas cette année contre 696 en 2014.

Les 45-64 ans, les plus touchés par des accidents mortels

En 2014, les usagers les plus touchés par les accidents mortels, étaient les piétons. Extrêmement vulnérables, ils ont été 12 à perdre la vie lors du premier semestre 2014 toujours dans le nord de la France. Cette année, le bilan est toujours conséquent, mais moins important, avec 10 personnes décédées.

Les plus touchés par ce fléau, sont les automobilistes. En effet, le nombre de tués a doublé. Ils étaient 9 lors du premier semestre 2014, contre 18 ces six derniers mois.

Parmi ces personnes décédées, les plus touchés sont les 45-68, avec 11 cas. Suivent ensuite les jeunes de 18-24 avec 8 morts.

2 fois plus d’accidents mortels liés à l’alcool

Les victimes de ces accidents mortels, ont pour la plupart pris des risques en prenant le volant. La première cause de décès, est la consommation d’alcool avec 33 % des cas.

Il y d’ailleurs deux fois plus d’accidents mortels liés à l’alcoolémie au premier trimestre 2015 que celui de l’année dernière. Le refus de priorité et l’inattention ont eux aussi coûté la vie, dans 18 et 13 % des cas.

Espérons que les nouvelles lois qui ont vu le jour le 1er juillet 2015, comme l’abaissement du taux d’alcoolémie chez les jeunes conducteurs à 0,2 g/l, fasse diminuer le taux de mortalité encore trop haut, dans l’ensemble de l’hexagone.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES