Semi-conducteurs : la demande va tripler d'ici à 2030

Publié par Théophile Robert le 07/04/2022 à 12:42 , Mis à jour le 07/04/2022 à 13:04

D'après une récente étude du cabinet McKinsey, également sous le coup d'une enquête préliminaire pour blanchiment aggravé de fraude fiscale en lien avec l'actuel gouvernement français, le marché des semi-conducteurs pourrait presque doubler d'ici à la prochaine décennie. En cause : le besoin croissant en puces électroniques pour l'industrie automobile.

Une importante croissance du marché des semi-conducteurs d'ici à 2030

L'électrification des voitures ne fait guère l'unanimité. L'autonomisation soulève d'importantes questions éthiques. Mais une autre difficulté est à pointer du doigt : le besoin croissant en semi-conducteurs dans l'automobile. Cette difficulté va exiger des marchés une adaptation pour répondre à la demande.

En effet, le marché mondial des puces électroniques devrait connaître une croissance de 7 % par an en moyenne durant les neuf prochaines années. D'après les prédictions du cabinet, il devrait excéder les 590 milliards de dollars en 2021, pour se hisser à 1 065 milliards de dollars en 2030. Pour arriver à ces estimations, McKinsey se base sur les perspectives de croissance des 48 plus grandes sociétés du secteur cotées en bourse.

Plusieurs secteurs industriels ont un besoin croissant en puces électroniques. En premier lieu, l'informatique, qui devrait avoir besoin de 350 milliards de dollars de puces en 2030. Vient ensuite les télécommunications, notamment via les smartphones, avec une somme de 280 milliards de dollars.

Électrification et autonomisation des voitures

Aujourd'hui, l'automobile est le quatrième secteur en besoin, mais il deviendrait le troisième avec un besoin de 150 milliards de dollars d'ici à 2030, soit le triple du niveau de 2021. In fine, l'automobile serait le secteur avec la croissance moyenne de ce besoin la plus élevée : une demande en hausse de 13 % par an en moyenne d'ici à 2030.

Mais comment expliquer une telle explosion de la demande dans l'automobile ? La réponse se trouve dans deux éléments déjà évoqués : l'électrification du parc automobile mondial et l'autonomisation des véhicules. En effet, le besoin en puces électroniques est bien plus important pour les voitures électriques que thermiques. Quant à l'autonome, un véhicule de niveau 4 a besoin de 4 000 dollars de semi-conducteurs, contre 500 pour un véhicule thermique à conduite classique. Ainsi, l'automobile qui représente aujourd'hui 8 % du marché des semi-conducteurs, devrait en peser entre 13 et 15 % en 2030.

Cumulés, les trois secteurs de l'automobile, de l'informatique et des télécommunications devraient représenter 70 % de la hausse du marché des semi-conducteurs.

Quand la pénurie de semi-conducteurs s'arrêtera-t-elle ?

Enfin, l'industrie est elle aussi concernée par un besoin en hausse, en raison de sa digitalisation et de son électrification. Elle perdra sa position de troisième plus gros consommateur de semi-conducteurs, mais devrait connaître une croissance moyenne plus élevée que l'ensemble du marché, 9 % par an d'ici à la prochaine décennie.

Aujourd'hui, le marché des semi-conducteurs est toujours en crise, pénalisé par d'importantes pénuries. Mais quand verra-t-on la fin de cette pénurie ? Difficile à dire, mais il est certain qu'elle perdurera pour toute cette année 2022. Résultat, le secteur automobile est fortement pénalisé et a dû réduire sa production. Il en est également de même pour l'informatique, qui fait par exemple face à une pénurie de processeurs graphiques.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES