Sondage : les risques routiers dans le cadre professionnel

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Sondage : les risques routiers dans le cadre professionnel

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Sondage : les risques routiers dans le cadre professionnel

|
Note :
Consultations : 2448
Commentaires : 2
Téléphone au volant, cause d'accidents
Si le nombre de tués sur les routes diminue d’année en année, qu’en est-il pour la catégorie des personnes qui roulent dans le cadre professionnel ? La section des risques professionnels de l’Assurance Maladie a commandé un sondage Ifop sur le risque routier professionnel. Voici les résultats.

Le téléphone, l’un des principaux risques routiers dans le cadre professionnel


Du 28 novembre au 7 décembre 2011, l’institut Ifop a interrogé 501 chefs d’entreprises françaises de plus de 250 salariés.

Les dirigeants ont été invités à s’exprimer sur leurs perceptions ainsi que leurs actions en matière de risques routiers professionnels.

Globalement, les employeurs estiment que les deux principales causes d’accidents de la route sont l’utilisation d’objets mobiles embarqués comme un téléphone portable ou un GPS (61 % en mission, 50 % trajet domicile-travail) ainsi que la fatigue et le stress (56 % en mission, 43 % trajet domicile-travail), et ce aussi bien lors d’une mission professionnelle que lors d’un trajet domicile-travail.

Du côté des actions contre les risques routiers dans le cadre pro, 60 % des dirigeants déclarent avoir mis en place des actions de prévention. La majorité (90 %) se traduit par des actions de sensibilisation, 77 % par un contrôle régulier des véhicules utilisés par les employés.

Zoom sur les risques liés au téléphone au volant


Un petit coup de fil rapide pour prendre un rendez-vous ou pour prévenir d’un retard, l’utilisation du téléphone au volant est une plaie, que ce soit dans le cadre professionnel ou privé.

Selon l’association Prévention Routière, « téléphoner au volant multiplie par 4 le risque d’avoir un accident corporel ». Le problème est lié à la concentration du conducteur : dès la sonnerie du téléphone, l’attention du conducteur se détourne de la route au profit d’un appel téléphonique. Le conducteur met alors plus de temps à réagir, il contrôle moins ses rétroviseurs, bref le téléphone au volant est un véritable danger. Conduire et téléphoner en même temps multiplie le risque d’accident par cinq.

La loi interdit l’usage du téléphone au volant pendant la conduite. Le conducteur imprudent pris la main dans le sac…ou plutôt le téléphone à l’oreille risque une amende de 135 euros et 3 points en moins.

Côté assurance, ce n’est pas mieux : l’assurance auto peut refuser d’indemniser le responsable d’un accident s’il est prouvé que ce dernier téléphonait en conduisant. Etant donné que l’utilisation est interdite, l’assureur considèrera qu’il s’agit d’une circonstance aggravante.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


La première erreur a été de permettre de parler au téléphone en conduisant. Main libre ou pas, ce n'est pas cela le danger. C'est de ne pas avoir 100% d'attention sur la routeparce que l'on est dérangé par une conversation plus ou moins sérieuse qui fait que la concentration du conducteur, est diminuée, même si ce n'est que 5%, c'est encore trop car il y a toujours des vies entre nos mains!

Notre gouvernement canadien paie des sommes énormes afin de faire des études. Plusieurs pays défendent complètement l'usage de téléphones au volant. Cette décision ne doit pas avoir été prise à la légère. Il est certain que pour changer des comportements, ça prend des bonnes raisons, puis des décisions de nos élus!
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS