• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Surveillance de l'assureur, est-ce une bonne chose ?

Publié par le

Les Québécois tirent de plus en plus profit du potentiel fournit par le GPS. Les assureurs utilisent les GPS pour surveiller constamment l’attitude au volant de leurs assurés dans le but de leur permettre de bénéficier d’une réduction de prime d’assurance auto en cas de bonne conduite.

Un système de surveillance fiable pour les assurances

Pour certains Québécois, installer un GPS dans leurs véhicules est un moyen comme un autre de faire des économies. En acceptant ce système, ils peuvent bénéficier d’une réduction de 25 % sur leur prime d’assurance auto. De plus en plus de souscripteurs se prêtent alors au jeu. Même les conducteurs malussés peuvent en profiter puisqu’en améliorant leur conduite, ils peuvent vite diminuer leurs pénalités.

Seulement, le bémol est que les conducteurs doivent accepter d’être constamment surveillé par leurs assureurs. Toutes les petites fautes des conducteurs sont prises en considération par la technologie comme l’accélération, les coups de frein, l’excès de vitesse…

Les assureurs utilisent les éléments les moins favorables pour sanctionner les conducteurs les plus négligents. L’installation du GPS comporte donc deux revers, elle peut être bénéfique pour les conducteurs les plus sérieux mais handicapent les conducteurs les plus négligents qui peuvent subir une majoration de leurs primes d’assurance !

L’assurance télématique en France

Contrairement au Canada, l’assurance télématique ne connait pas encore de succès en France. Les contrats qui s’apparentent le plus à ce système est le « Pay As You drive », un concept qui permet aux assurés d’adapter sa prime en fonction de l’utilisation qu’il fait de son véhicule.

Mais les Français ne semblent pas encore vouloir que leur assureur surveille tout leurs faits et gestes. Pour le respect de la vie privée des conducteurs, le potentiel offert par la télématique n’a pas encore été étudié en France.

La télématique représente pourtant un grand enjeu pour les compagnies d’assurance qui trouvent ici le moyen de réduire le nombre des sinistres et donc les coûts qui y sont attachés. Les prochaines années devraient permettre à la télématique de se développer en France.

Par ailleurs, les coûts de l’intégration de la télématique se répercuteront sur les consommateurs. Pas sûrs sur les Français soient prêts à endosser ces coûts.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES