Assurance auto

Téléphone au volant ou garder son permis, il faut choisir !

Publié par le , Mis à jour le 08/07/2019 à 15:31

Une automobiliste arrêté sur la voie publique ne peut pas utiliser son téléphone

Le gouvernement vient d’annoncer une mesure qui risque de surprendre plus d’un automobiliste : corrélé à une seconde infraction de la route, téléphoner au volant pourrait bien coûter le permis de conduire des automobilistes imprudents.

Téléphoner au volant vous coutera cher

Dans le cadre de la loi sur les mobilités, le délégué interministériel à la sécurité routière a annoncé que l’utilisation du téléphone au volant, corrélé a une autre infraction de la route pourrait bien coûter très cher aux conducteurs imprudents, et ce pour lutter contre la mortalité routière.

Et quand on dit « très cher », cela signifie que le conducteur concerné pourra perdre son permis de conduire.

Si l’utilisation seule du téléphone au volant restera simplement sanctionnée d’une amende de 135 euros et de 3 points de permis ; cette nouvelle disposition concernera bien l’infraction du téléphone au volant cumulé à une 2e infraction. Par exemple, les automobilistes qui utiliseront leur téléphone en conduisant et en grillant un stop ; ou les conducteurs qui auront leur téléphone à l’oreille en consolidant et en excès de vitesse risqueront leur permis de conduire.

Le téléphone au volant, un mauvais réflexe des automobilistes

Selon le baromètre 2019 du comportement des Français sur les routes, en 15 ans, les deux grands risques au volant, à savoir les excès de vitesse et l’alcoolémie au volant, ont nettement reculés.

Mais c’était sans compter sur de nouveaux risques, comme l’utilisation du téléphone au volant. Selon l’étude, 70 % des automobilistes français reconnaissent utiliser leur téléphone au volant (83 % chez les plus jeunes conducteurs), dont quasiment la moitié pour passer un appel. Un quart des conducteurs enverrait ou lierait des SMS tout en conduisant, et la moitié regarderait beaucoup le GPS du Smartphone.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES