• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Un véhicule autonome Uber tue une piétonne aux Etats-Unis

Publié par le

Uber a suspendu sa flotte de taxis autonomes

A Tempe (Etats-Unis), une femme est morte lundi 19 mars après avoir été percutée par une voiture autonome Uber. Cette ville située dans l’Etat de l’Arizona fait partie de celles dans lesquelles Uber a développé son service de véhicules sans chauffeur.

Une voiture sans chauffeur Uber percute une piétonne

Un premier piéton tué par une automobile autonome. Lundi 19 mars, une voiture Uber sans conducteur a percuté et tué une piétonne dans la ville de Tempe en Arizona. La victime, qui était à pied tout en poussant un vélo, traversait la route en dehors d’un passage piéton, de nuit, lorsqu’elle a été percutée par l’auto. La jeune femme de 39 ans a été transportée à l’hôpital et est décédée quelques instants plus tard.

Selon la police locale, la voiture autonome roulait à 38 miles/h au lieu de 35 miles/h (environ 60 km/h). Un autre point a été souligné par les autorités ; le véhicule n’a pas freiné à l’approche de la victime. Equipée de caméra, la voiture sans chauffeur d’Uber, aurait difficilement pu éviter Elaine Herzberg, la victime, selon la police. Le véhicule était alors en mode autonome, avec un conducteur derrière le volant prêt à reprendre les commandes en cas de problème. La présence d’un pilote est obligatoire lors de tests de ces véhicules.

Uber suspend ses tests de véhicules autonomes

L’application de service VTC a confirmé l’information et a adressé ses condoléances aux proches de la victime : « Nos pensées vont à la famille de la victime. Nous coopérons pleinement avec les autorités locales chargées d'enquêter sur l'accident ». Uber a dans le même temps suspendu sa flotte de taxis autonomes selon Bloomberg News. L’entreprise américaine teste ces véhicules autonomes dans de nombreuses villes : dans l'Arizona donc, Pittsburgh (Pennsylvanie), San Francisco (Californie) et Toronto (Ontario, Canada). Tous ont été rappelés et ne circuleront pas jusqu’à nouvel ordre.

Ce n’est pas le premier cas d’accident avec une voiture autonome. La société Uber, déjà, était concernée par un accident survenu en mars 2017, mais sans victimes. Trois automobiles s’étaient percutées. Le véhicule autonome avait été disculpé et Uber avait pu relancer son programme de test. En 2016, c’était cette fois une Google car autonome qui avait percuté un autocar. Il s’agissait du premier accident responsable d’une voiture de l’entreprise.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES