Assurance auto

Une baisse de 4,8 % du trafic auto à Paris en 2017 selon Anne Hidalgo

Publié par le

La fermeture des voies sur berge fait débat à Paris

La maire de Paris, Anne Hidalgo a annoncé dans Le Journal du dimanche du 4 février que « Paris a connu une baisse record du trafic automobile » en 2017. Ces résultats mettent en avant sa politique de lutte contre la pollution liée à la circulation, pourtant très décriée.

Malgré des détracteurs, la « politique des transports porte ses fruits »

Il s’agit de l’un des principaux cheveux de bataille d’Anne Hidalgo depuis son élection à la mairie de Paris. La lutte contre la pollution liée à la circulation routière dans la capitale est en effet un combat de tous les jours pour l’élue socialiste, quitte à se faire pas mal d’ennemis. La fermeture des quais pour les automobilistes ou bien encore la journée sans voiture ont en effet été des mesures très décriées par certains Parisiens.

Face à ces contestations, Anne Hidalgo va cependant pouvoir évoquer de nouveaux arguments. Le Journal du dimanche du 4 février, la maire de Paris a annoncé que la capitale avait connu une « baisse record du trafic automobile » en 2017.  Elle estime que ce dernier a diminué de 4,8 % l’année dernière par rapport à 2016. « En septembre 2017, il a même baissé de 10% par rapport à l'année précédente, et de 8% en octobre. Cette baisse se poursuit en 2018 : en janvier, le trafic a encore reculé de 4,5% par rapport à 2018 » a indiqué Anne Hidalgo.

Contre le péage urbain mais pour l’intensification du contrôle des stationnements

« A présent, la circulation se fluidifie. Et ceux qui ont réellement besoin de prendre leur voiture, comme les taxis ou les artisans, peuvent ainsi mieux circuler. Tout le monde en convient » se réjouit l’élue socialiste. Si Anne Hidalgo se félicite du succès de sa politique en matière de transports et de lutte contre la pollution, la maire de Paris a également évoqué son opinion quant aux péages urbains. Pour elle il s’agit d’une mauvaise idée et se dit clairement « opposée à un péage aux portes de Paris ». Pour ne pas fermer la porte aux discussions, Anne Hidalgo imagine d’autres solutions telles qu’un « péage positif » ou bien encore un « contrôle automatique des vignettes Crit'air ».

Outre la circulation des véhicules, Anne Hidalgo a également annoncé que le stationnement payant été de plus en plus respecté dans la capitale. Le taux du respect de ce dit stationnement est en effet passé de 7 % en janvier 2017 à 17 % en janvier 2018. L’intensification des contrôles ainsi que l’augmentation de l’amende sont autant de facteurs poussant les automobilistes à payer leurs parcmètres. Question tarif toujours mais sur le vélo en partage cette fois, Anne Hidalgo s’est montrée favorable au  remboursement du mois de février pour les abonnés Vélib’ qui font face aux difficultés de démarrage des nouveaux vélos.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES