Assurance auto

Une majorité de Français considèrent la voiture comme « un achat plaisir »

Publié par le
532 vues 1 réaction Note

Auto : 73 % des Français la jugent indispensable

Indispensable, notamment pour se rendre au travail, la voiture est également un bien avec lequel les Français entretiennent une relation forte. Malgré une image qui se détériore, l’automobile reste un « achat plaisir » pour 54 % des Français.

Les marques hexagonales ont la cote

Comment les Français perçoivent leur voiture ? Chaque année le grand baromètre Aramis Auto / Kantar analyse le rapport des Français à l’automobile. Pour cette dixième édition, il serait assez facile de penser que ce rapport se soit détérioré. Pollution automobile, circulation restreinte dans les centres urbains, hausse des prix des carburants, etc. : les raisons de croire à un désamour sont nombreuses. Il n’en est pourtant rien. Pour une majorité de Français, 54 % plus précisément, la voiture est considérée comme « un achat plaisir ». Ils sont même 30 % à évoquer « un achat plaisir pur ».

Les Français sont toutefois exigeants et pour leur « titine », nombreux font attention à sa provenance. Ils sont ainsi 55 % à n’avoir d’yeux que pour les marques hexagonales. Un taux en légère augmentation ces dernières années (49 % en 2010), « même si, la première raison à cette fidélité, à savoir le patriotisme économique, est en recul (41 % en 2019 versus 47 % en 2018) », précise l'étude. Pour les automobilistes, les constructeurs Français sont surtout jugées sûres : « Les constructeurs tricolores ont fait d’énormes effort en matière de sécurité, de fiabilité et de design », commente Guillaume Paoli, fondateur d'Aramisauto.

86 % des foyers français possèdent au moins une voiture

En France, la voiture est inévitable pour se déplacer. Une étude Kantar publiée début juillet révélait d’ailleurs que 86 % des foyers possèdent au moins une voiture. Un taux qui grimpe à 95 % dans les zones rurales. Une nécessité qui, on l’aura donc compris, est également un plaisir pour une majorité. Et pourtant, seul point noir au tableau, les Français se sentent de moins en moins libres et autonomes lors de leurs déplacements (35 à 30 % entre 2018 et 2019). Une liberté entravée qui s’explique notamment par les récentes mesures coercitives prises par les pouvoirs publics afin de lutter contre la pollution automobile.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
les marques hexagonales avec des capitaux chinois et des usines dans les ex pays de l est, pour avoir toujours les mêmes prix qui sont exorbitants et des nouveaux moteurs essence qui ne sont pas toujours trop fiables, pour renault le 1.2 tse et le puretech de peugeot qui consomme de l huile

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES