Assurance auto

Véhicule électrique : Dyson dévoile sa feuille de route

Publié par le

Dyson a décidé d'investir 2,5 milliards de livre dans la voiture électrique

En 2017, l’entreprise britannique annonçait sa volonté d’investir 2,5 milliards de livres dans le développement d’une voiture électrique. Une année après, Dyson vient d’apporter quelques précisions sur son projet. On sait désormais où seront effectuer les tests et la date des premiers essais sur route.

Les tests effectués dans une ancienne base de la Royal Air Force

Le véhicule électrique attire des entreprises extérieures à l’industrie automobile. En 2017, le groupe d'électroménager haut de gamme britannique avait annoncé un investissement de plus 2,5 milliards de livres dans la création d'une unité de recherche et développement dédiée à la voiture électrique. Une annonce qui avait fait grand bruit. Avec son chiffre d'affaires de 3,5 milliards de livres en 2017, l’entreprise connue pour ses aspirateurs sans sac a quelques arguments à faire valoir. L’attente suscitée par ce projet est donc énorme. Un projet qui avance. Cette semaine, Dyson a dévoilé sa feuille de route et a donc apporté quelques précisions.

Première annonce, le groupe britannique va installer son site de recherche et développement à Hullavington, dans le sud de l’Angleterre. Une ville connue pour son ancien aérodrome de la Seconde guerre mondiale. C’est justement sur ce site, anciennement utilisé par la Royal Air Force, que Dyson va installer son usine et tester ses prototypes d’automobiles électriques. Une voiture 100 % électrique qui devrait faire ses premiers essais sur route en 2020. Pour ce qui est de sa commercialisation, l’entreprise table sur 2021.  

Un projet de batterie permettant une plus grande autonomie

Si aucune information n’a encore filtré sur le concept en lui-même, Dyson se montre motivé. « Nous sommes désormais fermement concentrés sur la prochaine étape de notre projet automobile en renforçant nos références en tant qu'organisation mondiale de recherche et développement », a indiqué Jim Rowan, directeur général de Dyson. Selon les dernières indiscrétions, le groupe pourrait développer une batterie solide, permettant d’augmenter l’autonomie des voitures. Une technologie sur laquelle travaillent déjà de nombreux constructeurs.  

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES