Assurance auto

Véhicule électrique : Renault va investir 1 milliard d'euros en France

Publié par le

En 2017, la Renault Zoe a été vendue à 33 000 exemplaires en Europe

Le constructeur automobile Français a annoncé un grand plan d’investissement d’un milliard d'euros d’ici à 2022 dans le domaine de l’électrique. Renault a prévu d’adapter ses usines pour répondre aux demandes d’un marché en pleine expansion.

Doubler la capacité de production de la Renault Zoé sur 4 ans

Renault accélère dans le domaine de l’électrique. Le constructeur automobile Français a annoncé jeudi 14 juin un grand plan d’investissement dans le domaine de l’électrique. A la veille de son assemblée générale, le groupe a indiqué qu’il allait investir plus de 1 milliard d’euros en France d’ici à 2022. Une somme dévolue à ses usines. « L'accélération de nos investissements en France pour le véhicule électrique va permettre d'améliorer la compétitivité et l'attractivité de nos sites industriels en France », a commenté Carlos Ghosn, PDG de Renault. Cet investissement vient s’ajouter à celui de 500 millions d’euros, promis pour moderniser ses usines Françaises entre 2017 et fin 2019.

Concrètement, le constructeur automobile a énoncé différents objectifs pour ses sites industriels. Pour l'usine de Flins (Yvelines), Carlos Goshn a annoncé un doublement des capacités de production de la citadine électrique Zoé sur 4 ans. Ce site, qui est le seul à assembler cette auto, passera ainsi de 60 000 unités produites en 2018 à 120 000. Pour Renault, la Zoé est un véritable fer de lance de sa politique d’électrification. Un modèle qui est le plus vendu le marché européen de la voiture électrique et qui a progressé de 44 %. Flins accueillera en outre une nouvelle plate-forme, dont le choix sera effectué en 2019.

Une nouvelle plate-forme électrique à Douai

Le groupe a également annoncé avoir choisi l’usine de Douai (Nord) pour accueillir la future plate-forme électrique de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Il s’agira du second site de production Renault de voitures électriques. « Les travaux vont commencer, le premier véhicule est prévu pour 2021 », a indiqué un porte-parole. L’usine de Cléon (Seine-Maritime) va quant à elle voir sa capacité de production de moteurs électriques tripler. Déjà doublée (de 40 000 à 90 000), elle passera à 240 000 en 2022. Ce site industriel accueillera également la nouvelle génération du moteur électrique en 2021. Pour finir, des investissements seront faits à Maubeuge (Nord). Cette usine, qui produit le Kangoo (leader sur le marché des utilitaires électriques), devra s’atteler à sa nouvelle génération, et notamment au Kangoo électrique ZE.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES