Vignettes d'assurances auto et circulation alternée : quel avenir ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Vignettes d'assurances auto et circulation alternée : quel avenir ?

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Vignettes d'assurances auto et circulation alternée : quel avenir ?

|
Consultations : 1891
Commentaires : 0
Des vignettes pour identifier les voitures polluantes

Les voitures les plus polluantes se trouvent dans la ligne de mire du ministre de l’Ecologie, Philippe Martin. Fin 2013, afin de réduire l’émission de gaz polluant par les véhicules, Philippe Martin a proposé la mise en place d’une circulation alternée entre les véhicules polluants. Dans un rapport, l’usage de vignettes d’assurances de différentes couleurs serait envisagé en vue de différencier les véhicules.

Un dispositif différent de celui mis en place en cas de pic de pollution

En mars 2014, et suite au dépassement des seuils d’alerte de pollution en France, la mise en place de la circulation alternée a été décidée. Une mesure destinée à amoindrir la concentration de particules fines à l’origine de la pollution.

La circulation alternée a ainsi effective le 17 mars 2014 dans plusieurs villes dont Paris et une vingtaine de villes avoisinantes. De ce fait, seuls les véhicules ayant une plaque d’immatriculation impaire étaient autorisés à circuler. Les automobilistes ne respectant pas cette mesure,  s’exposaient au paiement d’une amende de 22 euros.

Sur le plan pratique, environ 700 policiers contrôlaient la circulation à Paris afin de s’assurer du respect des mesures prises dans le cadre de la circulation alternée.

Si ce dispositif n’a duré qu’une journée, le ministre de l’Ecologie prévoit, en effet, une généralisation de la circulation alternée.

Si le dispositif s’étend à toute la France, la question qui se pose est de savoir comment s’effectuera cette mise en place.

Vers la généralisation de la circulation alternée

Les résultats obtenus en 1997, année durant laquelle ce dispositif a ponctuellement été mis en place en France, sont très convaincants selon le ministre de l’Ecologie. D’où l’adoption de cette mesure pour réduire l’émission de gaz polluant dans le pays.

Concrètement, pour une efficacité de la mise en place du dispositif, la restriction ne pourrait toucher que les voitures les plus polluantes et pourraient être identifiées grâce à des vignettes d’assurances de couleurs.

Zoom sur la mesure

Afin de distinguer les véhicules les moins polluants des autres, un système de vignette pourrait être mis en place. Ainsi, trois couleurs de vignette, rouge, orange et verte, catégoriseraient les véhicules en fonction du caractère polluant des véhicules.

Dans point de vue organisationnel et financier, les vignettes pourraient être distribuées dans les compagnies d’assurances, garages, bureaux de tabac, centre techniques, etc., et coûteraient au maximum cinq euros par véhicules.

Pour rappel, en 1998, la vignette verte avait son apparition avant de disparaitre en 2003. Sans doute perçue comme dépassé, la vignette papier pourrait faire son retour. Bien que ce support soit sans doute perçu comme dépassé, la vignette est l’option privilégiée dans « une optique de lisibilité, d’efficacité et d’économie ».

Déjà en vigueur dans certaines villes européennes, la vignette pourrait faire son retour en France.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS