Vitesse sur le périphérique : bilan 2 ans après

Publié par Stéphanie Robert le 20/03/2016 à 08:44 , Mis à jour le 21/01/2022 à 00:00

Deux ans après l’abaissement de la vitesse sur le boulevard périphérique parisien (de 80 à 70 km/h), l’association 40 millions d’automobilistes fait le bilan. Un bilan mitigé.

Objectif : réduire l’accidentalité

Pour l’association d’automobilistes, les statistiques pour l’année 2015 ne sont pas encore arrêtées. Mais « les chiffres disponibles sont tellement faibles que les variations semblent démesurées ». Pour le moment, il est impossible d’interpréter des chiffres pour faire un bilan.

Objectif : réduire le bruit

L’observatoire du bruit en Île-de-France (Bruitparif) a mesuré seulement une diminution de 0,6 dB, à 83 dB. Une baisse si faible qu’une oreille humaine ne pourrait la percevoir. Il reste donc de gros efforts à faire pour atteindre le seuil de 70 dB fixé par de l’Organisation mondiale pour la Santé…

Objectif : réduire la pollution

Encore faudrait-il avoir demandé une étude d’impact à l’association de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France (Airparif). Un reproche fat à la mairie de Paris qui ne semble pas s’intéresser, selon l’association, aux conséquences des mesures qu’elle met en place.

40 millions d’automobilistes demande ainsi le retour à la vitesse d’origine 80km/h.

Vers un Grand Référendum de la mobilité en Île-de-France

L’association d’automobilistes a mis en ligne un Grand Référendum pour la mobilité à l’intention des Franciliens concernés par les questions de mobilité. Seulement 20 questions pour donner son avis, sur un sujet particulièrement intéressant pour les Franciliens.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES