Assurance auto

Voiture autonome : 158 000 voitures Tesla rappelées pour problèmes de sécurité

Publié par le , Mis à jour le 20/01/2021 à 10:02

Tesla, la marque d'Elon Musk, est désormais bien connue du grand public pour ses voitures électriques proposant en option l'Autopilot, un dispositif de pilotage automatique. Dernièrement, l'agence américaine de régulation NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) a demandé le rappel de 158 000 modèles de la marque pour des problèmes d'épuisement de mémoire de l'ordinateur de bord.

Des rappels concernant des Tesla Model S et X aux États-Unis et pouvant également concerner l'Autopilot

La NHTSA, agence américaine de sécurité routière a expressément demandé au constructeur automobile de la Silicon Valley de rappeler quelque 158 000 véhicules aux États-Unis. En cause : un problème de sécurité lié à un épuisement de mémoire de l'ordinateur de bord concernant tout particulièrement le système d'info-divertissement.

Deux modèles de la marque sont concernés : la berline de luxe Model S pour des versions fabriquées entre 2012 et 2018 ainsi que le SUV Model X pour des versions produites entre 2016 et 2018, tel que l'on peut l'apprendre à travers une lettre adressée au constructeur et publiée le mercredi 13 janvier dernier. La NHTSA a « conclu qu'un défaut lié à la sécurité du véhicule existe dans les modèles examinés » suite à son enquête.

En effet, la mémoire de l'ordinateur de bord et en particulier du système d'info-divertissement (MCU) dispose d'un cycle de vie limité. De facto, il pourrait dysfonctionner suite à l'installation d'un certain nombre de programmes. Et cela pourrait également des suppressions de cycles de mémoire. « Pendant la panne d'un MCU, l'écran devient noir et la caméra donnant la vue arrière, également caméra de secours, n'est plus disponible pour le conducteur. Si l'image n'est plus disponible, le risque d'accident augmente, ce qui peut potentiellement entraîner des blessures, voire un décès », peut-on lire dans la lettre de l'organisme régulateur américain.

À savoir que ce dysfonctionnement peut représenter un problème pour le fameux algorithme de pilotage automatique : l'Autopilot. Tesla n'est pas contraint d'obéir aux recommandations de la NHTSA mais devra, le cas échéant, lui fournir une explication. L'agence de sécurité routière prendra ensuite une décision.

Tesla, une entreprise toujours plus cotée en bourse

Le groupe d'Elon Musk dispose d'un délai jusqu'au 27 janvier pour répondre à la demande. Et celle-ci n'est guère arrangeante : le nombre de voitures à rappeler représente tout de même 32 %, soit quasiment un tiers des voitures immatriculées de la marque pour l'année 2020.

Ce problème survient aussi dans un contexte où Tesla est toujours plus cotée en bourse. En effet, les actionnaires sont attirés vers le constructeur par une conjoncture favorisant grandement la voiture électrique. À savoir que la capitalisation boursière de Tesla était à 810 milliards de dollars le soir du mercredi 13 janvier à Wall Street. Elle est actuellement à autour de 800 milliards en cette matinée du mercredi 20 janvier, à une semaine de la publication de la lettre du NHTSA. Quant à Elon Musk, il possède 18 % du capital de cette entreprise et est devenu l'homme le plus riche du monde, juste devant Jeff Bezos, le patron d'Amazon.

Le défi de la voiture autonome

En France, si la voiture électrique se développe de plus en plus, en lien avec les politiques de transition écologique européennes, la voiture autonome n'en est qu'à ses balbutiements, bien que certains constructeurs misent beaucoup sur elle. Elle provoque d'abord la méfiance des autorités et pose également des questions d'assurance auto.

En Europe néanmoins, plusieurs constructeurs travaillent sur le concept : Volkswagen, BMW, Mercedes, Volvo mais aussi des équipementiers comme Continental et Bosch. En France, le groupe Renault-Nissan a déjà dévoilé les concepts Symbioz ou la EZ-GO ; quant à PSA, devenus Stellantis suite à la fusion avec FCA (Fiat-Chrysler), le programme AVA « Autonomous Vehicle for All » (véhicule autonome pour tous) est toujours d'actualité.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}