• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Voiture autonome : grands changements dans l'assurance

Publié par le

Avec l’arrivée des voitures autonomes sur nos routes, le paysage assurantiel devrait être appelé à être modifié. D’autres organismes que les assureurs traditionnels devraient notamment être en mesure de proposer des formules d’assurance. Une ouverture à la concurrence, en sommes.

Les voitures autonomes vont tout révolutionner !

Les voitures autonomes menacent également le marché de l’assurance voiture, puisque le nombre d’assureurs devrait être amené à être réduit. Enfin, les voitures autonomes devraient changer les modalités de ventes des contrats d’assurance ainsi que les grilles tarifaires des assureurs.

Selon une étude du cabinet KPMG, les compagnies d’assurances ne seraient pas prêtes pour assumer l’arrivée des voitures autonomes sur nos routes. Pourtant, les assureurs seront concernés par ce changement à tous les niveaux, de l’actuariat à la gestion des sinistres.

Pour KPMG, les premières transformations assurantielles devraient voir le jour dans la prochaine décennie, car le cabinet note 8 éléments qui marquent le point de départ des voitures autonomes : la technologie est déjà prête, et intégrée dans les voitures ; les constructeurs tels que Google ou Apple se sont déjà lancés dans la fabrication de ces véhicules sans chauffeur ; les véhicules connectés sont liés aux zones urbaines intelligentes ; la réglementation entre déjà en vigueur, notamment aux Etats-Unis ; les questions de responsabilités en cas d’accident de la route sont déjà à l’étude ; les services de mobilité sont en vogue ; les questions tournant autour du BigData sont déjà à l’étude (stockage, analyse, sécurité, etc.) ; les futurs utilisateurs semblent d’ores et déjà convaincus de l’utilité des voitures autonomes.

Voiture sans chauffeur : les assureurs ne sont pas prêts

Selon un sondage KPMG, seuls 29 % des compagnies d’assurance interrogées avouent maîtriser le sujet des voitures autonomes. En d’autres termes, la majorité des assureurs n’est pas prête pour ces grands changements dans le paysage assurantiel.
39 % des compagnies déclarent craindre l’arrivée de nouveaux fournisseurs de contrats d’assurance automobile, comme par exemple Google ou des constructeurs automobiles.

Dans un scenario de renversement du marché, les assureurs déclarent qu’ils s’adapteraient en proposant de nouveaux produits. Et le marché risquera bel et bien de prendre un virage à 90° : les voitures autonomes devraient faire baisser le nombre de sinistres sur les routes, et par conséquent une baisse d’activité du secteur.

Les projections de KPMG sont sombres pour l’avenir du secteur : l’assurance voiture individuelle devrait représenter moins de 40 % de sa taille actuelle d’ici à 2040. Pour éviter d’en arriver à ce scénario catastrophe, KPMG préconise aux assureurs de changer en même temps que les changements qu’opèreront les voitures sans chauffeur.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES