Assurance auto

Voiture électrique : l'Inde met au défi les constructeurs automobiles

Publié par le

Les bornes de recharge en questions

Le journal Les Echos vient de révéler une information totalement folle. Concernant son parc auto, l’Inde vise le 100 % électrique d’ici à 2030. Ce défi lancé aux constructeurs automobiles laisse néanmoins des questions en suspens.

100 % des voitures électriques sur les routes

Un rêve un peu fou. Le gouvernement indien vient d’annoncer sa volonté d’électrifier 100 % de son parc auto d’ici à 2030. Aux allures de défi pour les constructeurs automobiles, cette annonce survient alors que 6 villes indiennes font parties des plus polluées au monde selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Pour atteindre cet objectif, le gouvernement compte soutenir les constructeurs en leur apportant des avantages fiscaux. Les voitures électriques seraient ainsi moins taxées que celles fonctionnant au diesel ou à l’essence. Cette faveur s’ajoute au lancement d’un nouvel appel d’offre de la part du gouvernement indien pour renouveler sa flotte de véhicules.

Les constructeurs automobiles en ébullition

Ces annonces seront-elles pour autant suivies de faits ? Le journal Les Echos évoque des pronostics plutôt favorables. D’ici à 2020, 6 millions de voitures électriques devraient rouler. Un nombre considérable lorsque l’on sait que 3 millions de véhicules (toutes énergies confondues) sont mis en circulation chaque année. Pour en arriver là, les constructeurs automobiles s’activent. Le groupe Tata Motors vient justement de dévoiler qu’il s’apprêtait à sortir sa voiture Nano en version électrique. Cette voiture à bas prix sera ainsi la première électrique du groupe. D’autres groupes tels que Mahindra & Mahindra (M&M) et Maruti Suzuki India veulent également tenter le défi.

Des problèmes de logistique subsistent

Derrière cette émulation, des questions restent néanmoins en suspens. Les Echos avancent à juste titre que le pays est régulièrement victime de coupures d’électricités. Cela ne permettrait donc pas de garantir des bornes de recharge utilisables. Concernant l’alimentation de ces voitures électriques, un rapport de Bloomberg New Energy Finance pointe un autre problème. Alors que la Chine, l’un des pionniers en matière d’auto électrique, compte 215 000 bornes de chargement, l’Inde n’en a pour l’instant que 350. Face à cela, le gouvernement avance la possibilité de changer de batterie dans des stations-services. Une idée à fort impact écologique. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES