Assurance auto

Voiture en autopartage : PSA et Renault vont remplacer Autolib'

Publié par le

Renault va proposer un service de voitures en free-floating

C’est officiel, Renault va bel et bien remplacer Autolib’. Le constructeur automobile a présenté son offre d'autopartage 100% électrique lors d’une conférence tenue conjointement avec la Mairie de Paris ce mercredi 4 juillet. Renault ne sera néanmoins pas seul. La veille PSA avait annoncé qu’il lancerait 500 voitures électriques en free-floating dans les rues de la capitale.

Renault a présenté son offre d'autopartage 100% électrique

Une succession rapide. Alors que le retrait progressif des stations Autolib’ a débuté seulement depuis 3 jours, on connaît déjà le nom de lui qui va remplacer le groupe Bolloré. Comme il était attendu, l’heureux élu n’est autre que Renault. Le directeur général adjoint du groupe, Thierry Bolloré, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, ont annoncé l’accord ce mercredi 4 juillet lors d’une conférence de presse. L’occasion pour Thierry Bolloré de présenter la nouvelle offre d'autopartage 100% électrique du constructeur automobile. Le service sera opérationnel à partir de septembre 2018 et s’accroitra au fil des mois. Près de 2 000 voitures seront mises à disposition d’ici la fin de l’année 2019. Un service en free-floating qui permettra donc aux Parisiens de se stationner où ils le voudront. Les usagers ne payeront pas pour autant le stationnement puisque la municipalité a voté la création d’une « carte d’autopartage ». D’un montant de 300 € par an, cette dernière sera à la charge du constructeur français.

Pas d’abonnement, la réservation de l’auto se fera via une application

Autre nouveauté, l’offre proposée par la marque au losange ne permettra pas de réserver une place de parking à l'avance. « La régulation du système doit permettre de ne pas se faire envahir de véhicules », a indiqué Anne Hidalgo. Pour ce qui est de la gestion justement, le groupe Renault aura en charge la répartition des véhicules en plus de leur mission de recharger ces derniers. Dernier point important soulevé lors de cette présentation, contrairement à Autolib’, ce service ne fonctionnera pas par abonnement. Les réservations se feront via une application, avant de peut-être pouvoir être effectué avec un Pass Navigo. « Le Pass Navigo pourrait devenir la carte d'abonnement de plusieurs services », a expliqué la maire de Paris.

Du côté des véhicules proposés, Thierry Bolloré que le groupe s’adaptera « en fonction de la demande de nos clients ». Twizzy, Zoe, ou bien encore Kangoo électrique pourront donc potentiellement faire partie des véhicules mis en circulation par Renault. Des modèles auxquels il faudra peut-être ajouter des petits nouveaux. Le constructeur prévoit en effet de lancer 8 nouveaux véhicules électriques.

500 voitures électriques en free-floating mis à disposition par PSA

Les voitures de la marque Renault ne seront néanmoins pas les seules à pouvoir être conduites par les Parisiens. PSA a en effet annoncé mardi 3 juillet le déploiement de 500 automobiles électriques, là encore en free-floating. Un service qui sera lancé « au cours du dernier trimestre 2018 », sous la marque Free2Move. Ce n’est pas la première fois que PSA met en service ce type de service. A Lisbonne, ou Madrid, plusieurs centaines de ses voitures sont déjà en circulation. A Paris, les voitures proposées seront toutes électriques. Selon les dernières informations, il devrait s’agir de Peugeot iOn ou de Citröen C Zero.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES