• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Voitures autonomes et électriques : les objectifs de la Chine

Publié par le

La Chine mise tout sur les voitures propres

Mois après mois les annonces s’enchaînent au sujet de la voiture propre. Il s’agit plus précisément de la voiture électrique et autonome, toutes deux liées. À ce sujet, la deuxième puissance du monde, la Chine, espère que son parc automobile va rapidement se transformer pour 2030.

La route pour la voiture autonome est encore longue

La Chine annonce vouloir avoir 10 à 20% de voitures "hautement" autonomes en 2025 et 10% de voitures totalement autonomes en 2030 (via Bloomberg). Et qui dit voiture autonome dit aussi voiture électrique...

Le boom de la voiture électrique pour 2030 ?

Les nouvelles réglementations antipollution et les accords de Paris COP21 pour le climat font bouger les choses. Il suffit de voir la présence en nombre des voitures électriques lors du Mondial de l’Automobile de Paris pour constater que le thermique n'est pas loin de jouer ses dernières cartes.

Même si la production d’électricité n’évite pas les émissions de CO2, les voitures électriques ont le mérite d’émettre zéro rejet lors du roulage. Ce caractère permet de respecter les directives gouvernementales de plus en plus sévères. Dans cette optique, la Chine, ayant récemment ratifié les accords de la COP21, aurait annoncé un objectif de 40% de voitures électriques pour 2030. 14 ans donc pour voir dans la rue une voiture sur deux fonctionnant à l’électricité.

Cette annonce de taille venant de la deuxième puissance du monde permettrait de pousser la présence de l'électrique dans le monde. Par ce nouveau marché, la Chine voit aussi des perspectives pour développer son industrie automobile en plein essor.

D’autres pays prêts à supprimer la voiture thermique ?

La Chine n’est pas le seul pays à jeter un pavé dans la mare. La Norvège aimerait en effet interdire les voitures thermiques (essence et diesel) sur ses terres pour 2025. Autre puissance importante, l’Allemagne et malgré la présence de la triplette BMW, Audi et Mercedes dans ce pays, le gouvernement réfléchit à la même interdiction mais pour 2030.

De quoi vraiment donner un coup de fouet aux constructeurs dans le développement de cette technologie. À quand une interdiction en France ?

Via Bloomberg et autoplus.fr

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES