• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Voitures d'occasion : une nouvelle escroquerie impliquant des experts

Publié par le

De nouvelles épaves roulantes vendues avec la complicité d'experts

Souvenez-vous : en 2015, un scandale avait éclaté en France concernant la remise en circulation illégale de 5 000 véhicules motorisés. Des experts automobiles avaient pris part à cette vaste escroquerie. Malheureusement, la profession vient à nouveau d’être épinglée. Explications.

Des revendeurs et experts sans scrupules

Un processus déjà vu pour cette nouvelle escroquerie : un véhicule motorisé est accidenté et déclaré économiquement irréparable (VEI). L’automobiliste assuré cède l’épave à son assureur qui le revend à un professionnel. Il s’ensuit généralement une nouvelle vente. C’est alors qu’intervient le revendeur de véhicules d’occasion peu scrupuleux. Il entre en contact avec un expert automobile pour l’obtention d’un faux certificat de remise en circulation. Le véhicule est ensuite revendu à un acheteur de bonne foi.

Il en résulte un bénéfice important pour le revendeur qui n’a pas effectué les réparations pour remettre le véhicule en état de circuler et pour l’expert qui facture indûment des heures de travail.

Identifier les véhicules remis en circulation

Face à ce nouveau scandale, les représentants des experts automobiles sont attendus très prochainement au ministère de l’Intérieur.

Il s’agira de mettre en place les modalités de la contre-offensive comme le signale fort justement L’Argus de l’assurance. Elle passera notamment par l’identification des véhicules motorisés concernés et celle de leurs malheureux acquéreurs mais aussi par la réalisation d’expertises en bonne et due forme pour déterminer le sort de chacun des véhicules concernés.

Notez enfin que des réunions doivent avoir lieu avec les assureurs pour la prise en charge du coût des expertises à réaliser qui pèse a priori sur les derniers acquéreurs de bonne foi du véhicule.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES