Assurance Chien et Chat

Abandon des animaux : campagne choc de 30 millions d'amis

Publié par le , Mis à jour le 23/06/2020 à 14:42

30 Millions d'amis lance sa campagne choc contre l'abandon des animaux

Abandonner un animal de compagnie, c’est le précipiter vers la mort. A quelques semaines des grandes vacances, 30 millions d’amis dévoile sa campagne choc contre les abandons des animaux. Chaque année, 100 000 animaux sont laissés sur le bord de la route. 

100.000 animaux abandonnés chaque année

« En France, la peine de mort n’existe plus sauf pour les innocents. Chaque année, des milliers d’animaux abandonnés sont euthanasiés ». Ce slogan choc nous vient de 30 millions d’amis qui lance une nouvelle campagne de sensibilisation. A quelques semaines des grandes vacances, elle souhaite rappeler l’importance de ne pas abonner son chien ou chat sur le bord de la route. 

Une piqûre de rappel nécessaire quand on sait que la France est championne européenne des abandons d’animaux. Au total, ce sont 100.000 animaux qui se retrouvent chaque année dans les rues. Avec 60.000 abandons, l’été est la période la plus sensible pour les refuges. Des abandons qui ont donc des conséquences fatales pour des boules de poils qui ne retrouvent pas rapidement un foyer.

Selon la Fondation, un chat sur cinq va se faire euthanasier en fourrière : « Quand une personne abandonne son chien ou son chat, ça peut conduire  à la mort car les refuges sont saturés et la mise à mort est prévue par la loi, sous condition par l’article L211-25 du code rural » explique Reha Hutin, la présidente de 30 Millions d’amis. 

Il faut savoir que lorsqu’un animal arrive dans une fourrière, un propriétaire va disposer d’un délai de 8 jours pour le récupérer. Passé ce laps de temps, le chien ou chat est considéré comme abandonné. Si un refuge dispose d’une place, il pourra être accueilli dans la structure. Dans le cas contraire, une euthanasie peut être effectuée. Selon les chiffres de 30 millions d’amis, 2% des chiens et 21% des chats sont concernés pour l’euthanasie. 

Preuve que la situation est critique, certains refuges sont dans l’obligation de mettre en place des listes d’attente pour les propriétaires qui souhaitaient abandonner un animal : « Les gens sont souvent agressifs. Ils ne comprennent pas par exemple quand on n'a pas de place dans le refuge et qu’il y a une liste d’attente » explique Yvonne Patoor.

 

Une mission parlementaire diligentée par le ministère de l’agriculture

Il y a quelques mois, Didier Guillaume, le ministre de l’agriculture a annoncé le lancement d’une mission parlementaire : « Il est absolument scandaleux d’abandonner plus de 100.000 animaux de compagnie par an, chiens ou chats, dont une grande partie est euthanasiée et dans l’autre heureusement est accueillie par des bénévoles » explique t-il au Grand Jury RTL-Le Figaro-TF1/LCI.

Une mission qui a pour objectif d’établir « la situation exacte » dans le pays afin « d’obtenir des chiffres, quelque chose qui soit non discutable (…) et expliquer aux Français et aux Françaises qu’il y a des règles ».

Pour continuer la lutte contre les abandons, le gouvernement pourrait instaurer d’ici peu une amende de 135 euros à l’encontre des propriétaires de chats. Selon les chiffres du ministère de l’agriculture, 47% des chats n’étaient pas identifiés en 2018 alors que la mesure est obligatoire depuis 2012 : « Si un chat est identifié, il est marqué, on retrouvera le propriétaire et on pourra sanctionner le propriétaire » détaille Didier Guillaume au micro de BFM TV et RMC.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES