Assurance Chien et Chat

Abandon des animaux : la réalisatrice Maïwenn dévoile un film choc

Publié par le

La réalisatrice Maïwenn dévoile un film choc en collaboration avec 30 millions d'amis

Nouveau film choc pour dénoncer les abandons des animaux. La réalisatrice Maïwenn connue pour son film Polisse a réalisé un clip en collaboration avec 30 millions d’amis. La vidéo nous plonge au procès d’un chien dont le seul défaut est d’avoir été fidèle à sa famille.

« La cour vous condamne à la peine de peine de mort »

La scène se passe au tribunal. Juges et avocats sont prêts à statut sur l’affaire... d’un chien. Le président lui explique : « il vous est reproché d’avoir été fidèle à votre famille (…). La cour vous condamne à la peine de peine de mort ».

Ce petit film d’1 minute 52 se termine sur ces mots : « en France, la peine de mort n’existe plus sauf pour les innocents abandonnés. Toute l’année des milliers d’animaux abandonnés sont euthanasiés ».

Cette vidéo choc est signée de la réalisatrice Maiween connue pour son film Polisse. En collaboration avec 30 millions d’amis, l’actrice a souhaité éveiller les consciences. En juin dernier, l’association protectrice des animaux est montée au créneau pour dénoncer les abandons toujours aussi nombreux des animaux de compagnie.

                      

Chaque année, ce sont 100 000 de chiens, chats ou NAC sont laissés au bord de la route par leurs propriétaires. Un chiffre qui place la France en tête du podium des abandons des animaux. Des abandons qui ont peuvent avoir des conséquences fatales pour ces boules de poils.

Faute de trouver rapidement une nouvelle famille, des animaux seront euthanasiés alors qu’ils se trouvent en parfaite santé : « Quand une personne abandonne son chien ou son chat, ça peut conduire  à la mort car les refuges sont saturés et la mise à mort est prévue par la loi, sous condition par l’article L211-25 du code rural » expliquait à l’époque  Reha Hutin, la présidente de 30 Millions d’amis.  

Rappelons que lorsqu’un animal arrive en fourrière, un propriétaire disposera d’une semaine pour le récupérer. Passé ce délai, il est considéré comme abandonné. Deux options s’offre à lui : un refuge peut l’accueillir ou aucune place ne se libère.

Si aucune association ne peut lui trouver une place, une euthanasie peut être décidée. Selon les derniers chiffres disponibles, 2% des chiens et 21% des chats sont concernés.

Vers une hausse des euthanasies en raison du Covid-19 ?

Une situation qui pourrait augmenter en raison de la crise sanitaire. En août dernier, la SPA  a alerté sur l’afflux de chatons. Entre le 11 mai et le 2 août 2020, 1450 chatons ont été recueillis par les différents refuges : « On a davantage de chats dans nos refuges que les autres années. La seule explication est l’absence de stérilisation en mars et avril. Comme on n’a pas fait de capture de chats, on a donc beaucoup de chatons » explique Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA à l’AFP.

Pour éviter une hausse des abandons et surtout des euthanasies, plusieurs pistes ont été proposées par les associations et les politiques : l’interdiction de la vente des animaux dans les animaleries ou la stérilisation des chats sous peine d’une amende.

Si vous souhaitez faire une bonne action et offrir un nouveau foyer à un chien, un chat ou un NAC, n’hésitez pas à visiter un refuge proche de chez vous. N’oubliez pas qu’adopter un animal doit être un acte réfléchi. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES