Assurance Chien et Chat

Abandons des animaux : des refuges de la SPA mettent en place des listes d'attente

Publié par le , Mis à jour le 21/08/2019 à 10:48
116 vues 1 réaction Note

100 animaux sont abandonnés chaque année en France

Les refuges de la SPA sont débordés. Avec l’été, le nombre d’abandons des animaux est en augmentation. Les places manquent et certains établissements doivent mettre en place des listes d’attente.

Une augmentation de 110% des animaux

L’histoire se répète d’année en année. Les abandons d’animaux se multiplient pendant la période estivale. Selon les derniers chiffres, 100 000 animaux sont abandonnés dont 60 000 en été. Le chiffre est important et place la France parmi les mauvais élèves européens. C’est d’ailleurs le premier du podium au grand dam des associations.

Cette année 2019 ne fait pas exception à la règle. Les refuges sont une nouvelle fois saturés. Face aux abandons toujours aussi nombreux, des refuges de la SPA sont dans l’obligation de mettre en place des listes d’attente. Concrètement, dès qu’une place se libère, le refuge prévient un propriétaire qui souhaite abandonner son animal.

Interviewé par BFM TV, le président du refuge de Colmar dans le Haut-Rhin raconte que le nombre d’animaux abandonnés a augmenté de 110% en l’espace de 5 ans. Une situation complexe pour les bénévoles qui doivent parfois composer avec des propriétaires qui ne comprennent pas ce manque de place : « Les gens sont souvent agressifs. Ils ne comprennent pas par exemple quand on n'a pas de place dans le refuge et qu’il y a une liste d’attente » explique Yvonne Patoor.

Que dit la loi française ?

Rappelons que la loi française est très précise en matière d’abandon. La législation en vigueur considère qu’abandonner un animal est un acte de cruauté passible de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende. En cas de condamnation, la justice peut retirer un animal à son propriétaire et le confier à une association qui pourra librement en disposer.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Bonjour Puisque les animaux font entièrement partie de notre vie, pourquoi n'y a t'il pas dans chaque commune la possibilité de faire garder son compagnon pour une somme raisonnable comme dans une crèche . Un hangar ou bâtiment non utilisé remis aux normes sanitaires pour recevoir le ou les animaux des habitants de sa commune. Ceci pourrait créer des emplois et surtout éviterait les 3/4 des abandons. La mairie pourrait demander des subventions à l'état; Que de souffrance en moins. Le combat en vaut la peine. La répression que l'on veut mettre en place d'attacher le matricule de l'animal à la carte d'identité de son maître peut être beaucoup plus dangereux . Une garderie prend en moyenne 16 euros par jour. pour un animal, mais pour plusieurs? Hors de prix , la preuve la spa est débordée!!! Le budget vacances ne comprenait pas ce montant et pour les 3/4 des gens pas question de se priver de loisirs pour un animal même si à Noël c'était le plus beau. Donc , il faut faire avec cette évidence et aider les animaux. un montant défiant toute concurrence ( prix de l'assurance, pas plus) et le reste pris en charge par la commune. Il y a plein de personnes actuellement qui aiment les animaux et qui pourraient donner de leur temps. Ils y en a déjà indemnisés !! une pierre de coup pour le social. cela permet également de responsabiliser ces gens et leur faire confiance quand à un travail à part entière. Tout le monde y trouverait un intérêt sauf peut être les garderies mais si l'on veut comparer tous les enfants ne vont pas à la cantine même si c'est moins cher. Il y a tellement d'idées à pouvoir explorer mais sans perdre autant de temps car cette année encore les animaux n'ont pu découvrir que la vision des barreaux d'une prison ( parce que devenus gênants pour si peu de temps) . comme sanction : voir leurs maîtres partir pour aller se faire bronzer ou se promener. à réfléchir

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES