Assurance Chien et Chat

Animaux perdus : des propriétaires victimes d'une escroquerie

Publié par le , Mis à jour le 26/09/2019 à 17:07

I-Cad dénonce une escroquerie qui concerne des animaux perdus

Ils profitent de la détresse des propriétaires. La société I-Cad appelle à la vigilance après la découverte d’une escroquerie qui a pour but de soutirer de l’argent à des personnes qui recherchent un animal perdu.

Une escroquerie qui aurait pu toucher une cinquantaine de propriétaires

Prudence. La société I-Cad qui gère le fichier national d’identification des animaux carnivores domestiques vient de dénoncer une escroquerie qui touche les propriétaires ayant perdu un animal. Dans un communiqué de presse, I-Cad explique que « des personnes sans scrupules profitent de la détresse de celles et ceux qui ont perdu un animal pour leur extorquer de l’argent ».

Afin de leur soutirer un maximum d’argent, les escrocs n’hésitent pas à les contacter pour leur annoncer que leur compagnon à quatre pattes a été retrouvé. Afin d’installer une certaine confiance, ils indiquent même son numéro d’identification très souvent trouvé sur Internet. Arguant des frais vétérinaires ou tout simplement une compensation financière pour ce coup de pouce providentiel, les propriétaires sont priés de récompenser « les sauveurs ».

Un escroc identifié par la société I-Cad

Grâce à ses nombreuses investigations, la société I-Cad a réussi à mettre la main sur un de ces escrocs. Une personne qui aurait déclaré « avoir trouvé plus de 50 animaux » pour ainsi arnaquer des maîtres désabusés : « L’escroc identifié, la Direction I-Cad a porté plainte et veillé à informer de la situation les personnes concernées, pour certaines déjà victimes, les invitant à leur tour à porter plainte ».

Les propriétaires d'animaux de compagnie qui seraient confrontés à cette escroquerie sont invités à déposer plainte et à en informer la société I-Cad. Pour rappel, ce délit est passible de 5 ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES