• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance Chien et Chat

Assurance chien chat : protégez vos animaux de la pollution

Publié par le , Mis à jour le 31/03/2014 à 17:16

Le changement climatique et la pollution peuvent avoir des répercussions considérables autant pour les humains que pour les animaux. En effet, on constate que les chiens et les chats sont très sensibles à la pollution. C’est pourquoi les propriétaires d’animaux de compagnie ne doivent pas hésiter à consulter le vétérinaire. Une consultation qui sera sans doute plus aisée avec une bonne assurance chien chat.

Les risques les plus fréquents

Les températures au-dessus des « normales saisonnières » favorisent la présence des parasites telles que les puces, les tiques, les phlébotomes et bien d’autres encore. Cette recrudescence des parasites accentue les risques de transmission des maladies.

La présence de particules fines dans l’air à cause de la pollution atmosphérique influence aussi la santé de vos animaux, surtout ceux à face aplatie comme les races brachycéphales, ceux qui ont des problèmes cardiaques ou respiratoires et surtout ceux qui ne sont plus de première jeunesse.

En pratique, cela affecte à un degré divers toutes les catégories. Aucun animal n’est donc à l’abri de ces risques. Pour protéger vos animaux, il faut faire preuve de prudence et prévention, la souscription d’une assurance chien chat permettant la prise en charge des examens généralement requis en de telles circonstances.

Le cas particulier des chats asthmatiques

Pour les chats qui sont allergiques, la pollution accentuent les crises d’asthme. Des crises qui peuvent ne durer quelques minutes ou s’étaler sur des épisodes plus ou moins espacés.

Toutefois, il faut faire attention car une crise d’asthme peut provoquer une suffocation ainsi qu’une détresse respiratoire grave. Dans ce cas, la consultation en urgence d’un vétérinaire peut s’avérer nécessaire voire même l’hospitalisation. Dans un premier temps, le vétérinaire déterminera l’origine de la dyspnée avec une radiographie, une culture bactérienne ou une prise de sang.

Une fois cette origine détectée, un traitement adapté sera prescrit pour protéger votre animal.  La suite du traitement dépendra du diagnostic et l’administration de corticoïdes ou d’autres médicaments peut suffire. Mais dans certains cas, des traitements plus complexes comme un lavage bronchoalvéolaire ou des séances d’aérosolthérapies peuvent s’avérer nécessaires. Pour les chats qui souffrent d’asthme chronique, un suivi régulier est même indispensable.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES