• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance Chien et Chat

Au Canada, dur d'assurer son pitbull !

Publié par le

Au Canada, le pitbull a mauvaise réputation

De l’autre côté de l’Atlantique, les pitbulls, également dénommés « American Staffordshire Terrier », n’ont pas bonne presse. Et, cela s’en ressent au niveau de la mutuelle chien chat. En effet, si l’on en croit le Bureau d’assurance du Canada (BAC), nombreux sont ceux qui refusent purement et simplement d’assurer l’animal. Explications.

Pitbulls et rottweilers « bannis »

Selon la BAC, les compagnies d’assurance considèrent que les races de chien les plus « problématiques » sont les pitbulls et les rottweilers. Responsable des relations médias du Bureau, Caroline Phémius a effectivement signalé au journal Métro qu’il s’agissait là des deux races de chiens « les plus bannies » par les professionnels de l’assurance.

Et, si l’assureur consent à couvrir un pitbull ou un rottweiler, il peut se montrer sélectif et n’assurer qu’au titre de la responsabilité civile pour les dommages causés par l’animal à autrui ou accepter de couvrir tous les risques mais moyennant une cotisation d’assurance plus élevée.

La même méfiance en France

En France, le pitbull est considéré comme un animal de 2e catégorie « susceptible d’être dangereux » et encadré par l’article L211-12 du Code rural.

En matière d’assurance chien chat, cela se traduit par une certaine réticence des acteurs du secteur. Ainsi, lorsqu’ils ne refusent pas purement et simplement d’assurer l’animal, son maître doit s’attendre à payer une surprime d’assurance en raison du risque représenté par le chien.

Autrement dit, des deux côtés de l’Atlantique, le pitbull paie cher sa réputation de « chien dangereux ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES