Assurance Chien et Chat

Dans l'Oise, le maire ne veut plus entendre les chiens aboyer

Publié par le

68 euros de contravention pour les chiens bruyants

Attention à vos chiens ! Le maire de la ville de Feuquières dans l’Oise a décidé de lutter contre les aboiements qui peuvent perturber la tranquillité de sa ville. Désormais, les propriétaires devront s’acquitter d’une contravention de 3ème catégorie.

Une contravention de 68 euros

Prière de ne pas aboyer ! Face aux plaintes de quelques administrés, le maire de la ville de Feuquières dans l’Oise a décidé de prendre une décision radicale. Jean-Pierre Estienne a souhaité prendre un arrêté municipal contre les aboiements des chiens. Désormais, les propriétaires de chiens trop bruyants devront s’acquitter « d’une contravention de troisième catégorie de 68 euros ».

À l'origine, des riverains interpellent le maire pour faire cesser les aboiements de plusieurs chiens d’un même propriétaire. Après une mise en demeure qui ne stoppera pas le bruit, le maire va donc prendre cette décision administrative. Dans un document qu’a pu consulter le Monde, il est indiqué : « il est interdit de jour comme de nuit de laisser un chien dans son enclos sans que son gardien ne puisse à tout moment faire cesser ses aboiements prolongés ou répétés ». Par ailleurs, le propriétaire devra « enfermer à l’intérieur d’un appartement ou d’une maison un chien dont le comportement trouble le voisinage ».

Une décision assumée par le maire

Le maire assume parfaitement sa décision. Dans une interview accordée à l’hebdomadaire Oise Hebdo, il explique que les chiens n’ont pas l’interdiction d’aboyer. Cependant, il est demandé que « les chiens ne perturbent pas l’environnement ».

En janvier 2019, la ville de Béziers avait invité ses administrés à prendre en photo les crottes de chiens laissées dans l’espace public. Robert Ménard tente de lutter contre les déjections canines depuis 2016. À cette époque, le maire souhaite relever l’ADN des crottes de chiens pour sanctionner les propriétaires. Une idée qui a été rejetée à deux reprises par la justice.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES