Assurance Chien et Chat

Elisa tuée par des chiens : une cagnotte pour Curtis son American Staff

Publié par le , Mis à jour le 07/01/2020 à 14:51

Un avocat pourrait être engagé pour sauver la vie de Curtis

Des internautes se mobilisent pour trouver un avocat à Curtis, l’American Staff d’Elisa Pilarski. La jeune femme enceinte de 6 mois en promenade avec son chien a été tuée par des chiens en novembre 2019 dans une forêt près de Soissons.

Des résultats ADN attendus en février 2020

C’est un fait divers qui a marqué la France en fin d’année 2019. Elisa Pilarski, une jeune femme de 29 ans perdait la vie dans d’étranges circonstances. Enceinte de 6 mois, la future maman promène son chien Curtis dans la forêt de Retz près de Soissons dans l’Aisne. Son corps sera retrouvé complètement déshabillé et couvert de morsures de chiens par son compagnon.

Depuis, les enquêteurs tentent de mettre la main sur les chiens coupables des morsures. Pour cela, l’ADN de 67 canidés de la région dont celui de Curtis a été prélevé. En attendant les résultats qui ne seront pas connus avant le mois de février 2020, l’avenir du chien est toujours aussi sombre.

Au lendemain de la tragédie, le chien a été placé en fourrière avec une menace d’euthanasie. Une décision injuste pour le compagnon d’Elisa qui avait alors déclaré : «  Pour moi, c’est la chasse à courre, les chiens sortaient de ce précipice, Curtis a reçu beaucoup de morsures à la tête ».

À l'époque, trois pistes sont étudiées par les forces de l’ordre : celle de chiens d’une chasse à courre qui avait eu lieu au moment du drame, Curtis et un malinois qui rodait dans les alentours. Une dernière piste qui a été par la suite écartée.

Pour retirer l’épée de Damoclès qui pèse sur le compagnon à quatre pattes d’Elisa, une pétition est lancée. Au total, elle récolte près de 100.000 signatures : « Je tenais à vous remercier à tous car grâce à vous, nous avons réussi à faire parler de Curtis dans les médias et à la protéger d’une euthanasie » s’était alors enthousiasmée la créatrice.  

Une cagnotte pour Curtis

Aujourd’hui, cette même créatrice lance une pétition signée par plus de 11 000 personnes ainsi qu’une cagnotte. Des actions en raison « d’un manque d’information le concernant (Curtis) et cela nous pousse à nous remobiliser pour lui » peut-on lire sur la page d’accueil.

On y a apprend notamment que le chien est actuellement sous réquisition judiciaire à la fourrière de Beauvais : « Un incident indépendant du drame aurait entraîné une procédure de chien mordeur et il doit passer une évaluation comportementale ».

Pour éviter des conséquences psychologiques sur le chien, une demande de transfère a été effectuée pour l’accueillir dans une structure spécialisée dans la réadaptation de chiens traumatisés. Et pour défendre au mieux les intérêts de l’animal, une partie de la somme de la cagnotte servira à engager un avocat de la cause animale.

Un élan de solidarité qui touche le compagnon de la victime qui témoigne sur Facebook : « La cagnotte qui a été créée pour l’avocat de Curtis a été faite par une amie avec mon accord, dans un but bienveillant à savoir montrer le soutien porté à Curtis (…). Nous serons complétement transparents sur l’utilisation de cette cagnotte. Cela ne fera pas revenir ma femme et mon fils mais cela aidera énormément Curtis et je sais qu’elle l’aurait voulu ».

Alors que l’affaire reste encore une énigme, la jeune femme a été inhumée le 30 novembre dernier dans les Pyrénées-Atlantiques en présence de son autre chien « Ice ». Une marche blanche a aussi été organisée pour lui rendre hommage ainsi qu’à son bébé à naître Enzo.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES