Assurance Chien et Chat

En Californie, les chiens et chats vendus dans des animaleries viendront des refuges

Publié par le , Mis à jour le 02/01/2019 à 16:27

Une nouvelle loi votée en Californie en faveur de la protection animale

Les animaleries californiennes devront désormais vendre des animaux provenant de refuges. Depuis le 1er janvier 2019, une loi interdit les animaux d’élevages dans ces établissements.

250 millions de dollars dépensés pour héberger et euthanasier les animaux

Ce n’est pas une surprise, la Californie a un temps d’avance en matière de bien-être animal. Souvenez-vous, c’est dans cet État américain que les animaux sont presque considérés comme des enfants en cas de divorce, c’est aussi là-bas que les tests cosmétiques sur les animaux sont interdits. En ce début d’année 2019, la Californie a décidé de frapper encore très fort en empêchant aux animaleries de vendre des animaux provenant d’élevages. Pour faire simple, les animaux qui seront désormais vendus dans ces établissements viendront de refuges ! Une victoire pour les défenseurs de la cause animale. Depuis le 1er janvier 2019, les animaleries doivent tenir des registres qui permettent de connaitre l’origine de l’animal, sous peine d’une amende de 500 dollars par bête. Cette nouvelle loi a été signé par le gouverneur Jerry Brown en octobre 2017. Il faut savoir que pas moins de 250 millions de dollars par an sont dépensés pour héberger et euthanasier des chiens et des chats.

9 000 enquêtes de la SPA pour mauvais traitements

En Europe, la lutte pour les animaux continue à gagner du terrain. Dans la même lignée que la Californie, nos voisins anglais ont décidé de dire stop à la vente de chiots et de chatons. Objectifs : lutter contre l’exploitation et les mauvais traitements infligés aux animaux de compagnie. Il n’est plus possible pour un Britannique d’acheter un chiot ou un chaton de moins de 6 mois dans une animalerie. Désormais, le futur propriétaire devra se diriger vers un élevage ou un refuge.

En fin d’année dernière, des refuges allemands ont interdit les adoptions pour éviter une hausse des abandons début janvier. Pour le moment, la France n’en est pas encore au stade du vote d’une nouvelle loi. Cependant, la SPA vient de communiquer sur ses actions dans la protection des animaux. On y apprend notamment que 9 000 enquêtes pour mauvais traitements sont menées chaque année par l’association. Au total, les bénévoles viennent en aide à 40 000 animaux dans les 62 refuges que compte la SPA.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES