Assurance Chien et Chat

La Croix Rouge au chevet des animaux de compagnie des sinistrés

Publié par le

La Croix Rouge veux venir en aide aux animaux

La Croix Rouge au chevet des animaux des sinistrés. Une équipe spécialisée va temporairement recueillir chiens et chats pour les mettre à l'abri des catastrophes naturelles.

Une idée qui verra le jour en janvier 2019

C’est une première en France ! Une équipe de la Croix Rouge du Val-de-Marne va être créée en janvier prochain pour s’occuper des animaux de personnes sinistrées. Malheureusement, à chaque catastrophe naturelle, de nombreux Français refusent de laisser leur animal de compagnie. Des animaux qui ne peuvent être accueillis dans les structures. La Croix Rouge compte bien remédier à ce problème. L’objectif étant de mettre en sécurité les sinistrés mais aussi les animaux. L'idée est née chez les bénévoles de la Croix Rouge du Val-de- Marne confrontés aux inondations dans la région l’hiver dernier : « Plusieurs habitants avaient choisi de rester chez eux, sans eau ni électricité à Villeneuve-Saint-Georges dans des zones totalement inondées parce qu’ils ne voulaient pas se séparer de leur animal » explique un bénévole dans les colonnes du Parisien. Pour rappel, pas moins de 13 communes du Val-de-Marne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle après les inondations du début d'année 2018. Au total, ce phénomène météorologique a impacté des centaines de milliers de personnes provoquant des fermetures de routes, des coupures d’électricité, des évacuations et des millions d’euros de dégâts. 

Les animaux pourront être accueillis 72 heures

Cette nouvelle équipe de la Croix Rouge du Val-de-Marne sera spécialement formée pour choyer les animaux. Les compagnons des sinistrés pourront être accueillis pendant 3 jours dans des lieux spécifiques qui restent encore à déterminer par les mairies du département. Les animaux ne seront pas accueillis aux mêmes endroits que les propriétaires mais à proximité. Pour éviter les situations de stress lié à cette séparation temporaire, le Parisien explique qu’un partenariat pourrait être mis en place avec la célèbre école vétérinaire de Maisons-Alfort. Plusieurs communes se sont déjà dit intéressées par ce projet dont Alfortville ou encore Saint-Maur-des-Fossés. Un projet qui, pourrait peut-être se développer sur l’ensemble du territoire national. 
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES