Assurance Chien et Chat

La SPA lance une pétition pour interdire la vente des animaux dans les animaleries

Publié par le , Mis à jour le 28/10/2020 à 16:47

Une petition adressée à Emmanuel Macron demande la fin de la vente des animaux en ligne et dans les animaleries

La SPA dit stop. Dans une pétition adressée à Emmanuel Macron, l’association souhaite la fin de la vente des animaux en ligne et dans les animaleries. Elle espère que la vente d’un chien ou d’un chat s’effectue par le biais d'éleveurs professionnels qui a vu « naître les animaux dans leurs établissements ».

La pétition a déjà recueilli plus de 100.000 signatures

La SPA vient de lancer une pétition pour en finir avec la vente des animaux en ligne et dans les animaleries. Dans la pétition adressée à Emmanuel Macron qui comptabilise déjà plus de 100.000 signatures, Jacques-Charles Fombonne, le président de l’association déplore des abandons fréquents d’animaux achetés de manière « irréfléchie » : « Un animal de compagnie n’est pas un produit référencé par un code-barre que l’on scanne avant de donner sa carte bleue. Ce n’est pas davantage un objet que l’on stocke et que l’on élimine lorsqu’il est invendu » explique-t-il.

Elle estime que les animaleries ne sont pas les lieux adaptés aux besoins des animaux. Des chiens ou des chats qui sont vendues par des commerçants qui n’ont pas l’expérience pour s’occuper correctement d’eux « des animaux issus élevages illégaux et subissent des privations et des maltraitances qui menacent leur santé, leur développement et trop souvent les condamnent ».

Pour en finir avec les 100 000 animaux abandonnés et 46 000 d’entre eux qui partent à la SPA, l’association souhaitent que la France suive l’exemple de la Belgique, la Grande Bretagne, la Californie ou encore l’Etat de New-York. Des pays qui ont d’ores et déjà restreint voire interdit la vente des animaux dans les animaleries.

Jacques-Charles Fombonne souhaite que la vente d’animaux s’effectuent par des éleveurs professionnels qui « ont vu naître les animaux dans leurs établissements » et qu’ils pourraient « diffuser des annonces en ligne, qui ne pourraient paraître que sur des sites professionnels ».

L’abandon des animaux, le fléau français

L’abandon des animaux est toujours aussi important en France. Récemment, la réalisatrice Maïwenn a dévoilé un film choc sur les conséquences des abandons.

Rappelons que faute de trouver rapidement une nouvelle famille, des animaux continuent d’être euthanasiés alors qu’ils sont en parfaite santé : « Quand une personne abandonne son chien ou son chat, ça peut conduire  à la mort car les refuges sont saturés et la mise à mort est prévue par la loi, sous condition par l’article L211-25 du code rural » expliquait à l’époque  Reha Hutin, la présidente de 30 Millions d’amis.

Cette année, les associations ont d’ailleurs dû faire face à une arrivée massive de chatons : « Nous avons des chatons, des chattes gestantes ou allaitantes. C'est une année dramatique ! Nous recevons plusieurs demandes de prise en charge par semaine, parfois plusieurs par jour et nous sommes tristement impuissantes face à tous ces SOS ! » nous explique l’association Les Amis de Néo dans une interview accordée à Assurland.com.

Des propriétaires condamnés pour des mauvais traitements sur 25 animaux

En parallèle, la SPA continue son combat dans la protection des animaux. Récemment, un couple a été condamné à verser 22.000 euros à l’association par le tribunal de grande instance de Chartres. Ils étaient poursuivis pour mauvais traitement sur leurs animaux de compagnie.

25 animaux « amaigris et malades » auraient été hébergés dans leur F3. Les quinquagénaires ont été condamnés à quatre amendes de 50 euros chacun et une interdiction de détenir des animaux. L’amende de 22.000 euros correspond aux frais vétérinaires des animaux pris en charge par la SPA.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES