Assurance Chien et Chat

Les propriétaires de chats non identifiés s'exposent à une (grosse) amende

Publié par le , Mis à jour le 07/01/2021 à 15:47

En France, l’identification des chats n’est pas automatique. Désormais, les propriétaires de chats nés à partir du 1er janvier 2012 seront dans l’obligation de les identifier sous peine d’une amende de 750 euros. L’objectif est d’éviter les abandons et retrouver plus rapidement les maîtres.

48% des chats ne sont pas identifiés

L’amende est salée mais nécessaire pour lutter contre les abandons des animaux. Désormais, les propriétaires de chats nés après le 1er janvier 2012 ont dans l’obligation de les identifier sous peine d’une très grosse amende de 750 euros ( contravention de 4ème classe). L’animal pourra être tatoué ou doté d’une puce électronique. Jusqu’à maintenant, l’identification ne valait qu’en cas de vente ou de don d’un chat de plus de sept mois.

En janvier 2020, Didier Guillaume, ancien ministre de l’agriculture présente une série de mesures pour la protection et le bien-être animal. L’identification obligatoire des félins est l’une des promesses phares. A l’époque, le politique évoque une amende de 135 euros. Amende qui a donc été revue à la hausse.

Il faut dire que la population féline est rarement identifiée. La preuve, en 2018, 47% des chats n’étaient pas identifiés alors que la mesure est obligatoire depuis 2012 : « Si un chat est identifié, il est marqué, on retrouvera le propriétaire et on pourra sanctionner le propriétaire » explique à l’époque Didier Guillaume au micro de BFM TV et RMC.

Cette mesure a pour vocation de retrouver plus facilement les animaux perdus. Un animal identifié à 80% de chances d’être retrouvé.

Le site « I-CAD- Identification des carnivores domestiques » révèle que 1 448 232 animaux qui ont été identifiés en 2018. Chez les félins, les propriétaires optent à 75% pour une puce électronique et à 25% pour le tatouage. Grâce à cette identification, 19 000 félins perdus ont pu être retrouvé.

Comptez entre 60 et 70 euros pour la pause d’une puce électronique. L’identification peut s’effectuer à tout âge dès 6 mois.

Récemment, le gouvernement a présenté un plan d’action pour lutter contre les abandons des animaux. « 750 000 chiens et chats sont officiellement vendus ou adoptés chaque année en France et l’on assiste malheureusement souvent à ce que l’on appelle des adoptions ou des achats impulsifs » relation Julien Denormandie, le ministre de l’agriculture.

L’exécutif prépare notamment « un certificat de sensibilisation obligatoire pour tout adoptant ou acheteur ». Ce document qui sera disponible courant 2021 rappellera ce qu’implique une adoption ou l’achat d’un animal. Il pourra être signé auprès d’un refuge, d’un éleveur ou même d’une animalerie.

Une assurance chien ou chat entre 7 et 20 euros par mois

Pour les propriétaires d’animaux, il est possible de souscrire une assurance chien et chat. L’assurance va vous permettre d’obtenir le remboursement des frais médicaux en cas d’accident ou de maladie. Ainsi vous êtes couverts pour les dépenses les plus coûteuses et vous vous évitez les surprises financières.

Il existe aujourd’hui, une multitude de compagnies d’assurance qui proposent des contrats pour vos animaux.

Pour gagner un temps précieux, vous pouvez passer par notre comparateur d’assurances. En moins de 3 minutes, vous pourrez obtenir des devis gratuits. A vous de les examiner et de faire votre choix parmi les différents acteurs du secteur.

Pour vous donner un ordre d’idée, une assurance chien coûte entre 10 et 25 euros par mois et entre 7 et 20 euros pour un chat.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance chien-chat

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}