Assurance Chien et Chat

Municipales 2020 : un chat candidat sur une liste France insoumise

Publié par le , Mis à jour le 24/02/2020 à 16:02

Les animaux un sujet à part entière des élections municipales 2020

À un mois des municipales 2020, un chat nommé « Rec » est devenu candidat sur la liste de la France insoumise de Rennes. L’objectif est d'évoquer la question de la protection des animaux. Ce matou n’est d’ailleurs pas le seul à représenter ses congénères dans cette élection.

Rec et Belle, des représentants de la cause animale

Il s’appelle Rec et fait partie de la liste « Rennes en commun » menée par la France insoumise pour les municipales 2020. Particularité de ce candidat : c’est un chat. Un candidat atypique qui rejoint donc 60 autres colistiers.

Interviewé par le Télégramme, Félix Boulanger, le coordinateur de la campagne souhaite ainsi « mettre en avant la question de la protection des animaux qui n’est pas assez présente dans cette élection ». Il rappelle notamment que plus de 200.000 animaux de compagnie vivent à Rennes. À ce titre, « ils méritaient bien une place » sur la liste de la France insoumise. Selon lui « il y a un certain nombre de leviers que la municipalité peut actionner pour faire avancer la cause animale ». Le militant espère ainsi évoquer des sujets allant de la question des repas végétariens dans la restauration collective à la campagne de stérilisation en passant par la volière du Thabor confie-t-il au journal Ouest France.

Mais un animal peut-il réellement être candidat à une élection ? Dans les faits, le matou n’est pas inscrit sur les listes électorales. Le quotidien régional rapporte que cela pourrait invalider la liste menée par les Insoumis. Pour éviter un problème administratif, un homme devrait lui servir de prête-nom pour valider l’inscription auprès de la préfecture.

Rec n’est pas le premier animal à se lancer en politique. Bella, une dalmatienne de 3 ans est devenue l’égérie de la SPA. Au Parisien, Jacques-Charles Fombonne, directeur de la campagne et président de l’association explique : «  Notre candidate est un personnage de fiction, un clin d’œil ! Parce que nous voulons parler de la condition animale en présentant un joli visage ».

Un chien qui dispose d’un véritable programme électoral avec une quinzaine de mesures dont la sensibilisation des enfants à la cause animale, les mesures pour les chiens ou chats errants ou encore la relation entre des pensionnaires d’Ehpad et des animaux.

La surprise du Parti animaliste aux Européennes

La cause animale intéresse de plus en plus les Français et les politiques. Lors des dernières élections Européennes, le parti animaliste réussi à créer la surprise avec un score honorable de 2,3%. Récemment, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France a dévoilé une série de mesures pour le bien-être animal.

La région souhaite valoriser la place des animaux de compagnie, promouvoir le respect du bien-être animal et renforcer la place de l’animal auprès des Franciliens. Pour atteindre ses différents objectifs, la région compte notamment mettre en place un permis de détention.

Un permis délivré « sans frais et sans condition ». En cas de maltraitance, il sera retiré à son détenteur. Au total, la région devrait consacrer 300.000 euros à la cause animale. Interrogé par LCI, Christophe Marie, le porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot estime qu’il s’agit « d’un signal fort » tout en se montrant prudent.

En parallèle, Didier Guillaume, ministre de l’agriculture a lui aussi fait quelques annonces comme la mise en place d’une amende de 135 euros pour les propriétaires de chats non-identifiés mais aussi le lancement d’une mission parlementaire sur les abandons des animaux. Une étude qui devrait durer six mois.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES