Assurance Chien et Chat

Polémique autour du sauvetage de Billy coincé dans une canalisation

Publié par le , Mis à jour le 09/04/2019 à 15:55

Billy pourra t-il être sauvé ?

Billy pourra-t-il être sauvé ? La question se pose après la décision du préfet de Côte-d'Or de stopper les opérations de secours pour récupérer un petit chien de 13 ans coincé dans une canalisation. La toile s’indigne.

Arrêt des opérations de secours

L’histoire aurait pu faire partie de la rubrique faits divers du journal local mais elle prend une tournure nationale. Depuis plusieurs jours, un petit chien de 13 ans répondant au nom de Billy est coincé dans une buse passant sous le canal de Bourgogne en Côte-d’Or. C’est le propriétaire de l’animal aux allures de fox terrier qui signale sa disparition aux pompiers. Trois plongeurs du service départemental tentent alors de le sauver. Sans succès. Le préfet signalera d’ailleurs que « l’un d’entre eux s’est retrouvé bloqué et a dû recourir à l’aide de ses collègues pour s’en extraire ». Après diverses expertises, le représentant de l’Etat décide d’arrêter les opérations de secours. Une décision pour « ne pas continuer à risquer la vie des sauveteurs » et éviter un sur-accident engageant la responsabilité de l’Etat.

Rémi Gaillard et Julien Courbet se mobilisent

En quelques heures, le sort de Billy fait le tour des réseaux sociaux. Le people Rémi Gaillard se mobilise et interpelle le préfet de Côte d’Or : « Billy, piégé dans un trou depuis 5 jours n’arrête pas d’aboyer. Spéléologues OK pour agir, mais vous préférez ne « pas poursuivre l’intervention » et le laisser crever. Plus je vois des types comme vous, plus j’admire les chiens ». De son côté, l'animateur Julien Courbet écrit dans un tweet : « Mobilisation pour sauver ce chien ! RT à fond. Et suivez tout sur le hastag #SauverBilly ».

Face aux nombreux appels lancés sur la toile, la préfecture de Côte-d’Or a été forcée d’apporter des précisions en rappelant notamment « que le préfet n’interdit en aucune façon une démarche volontaire des spéléologues (…) mais déconseille fortement une telle opération ». Les autorités craignent qu’une partie du tunnel ne finisse pas s’effondrer. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES