Assurance Chien et Chat

Refuge : des animaux viennent en aide à des victimes d'attentat

Publié par le

Patients et animaux dans une seule et même thérapie

Réapprendre à faire confiance… Des patients souffrant de stress post-traumatique travaillent avec des animaux abandonnés pour recréer du lien avec le monde extérieur. Une thérapie d’un nouveau genre qui porte ses fruits.  

Des victimes d’attentat ou de viol

Depuis quelques mois, l’institut de victimologie spécialisé dans le traitement du stress post-traumatique fait appel à des animaux abandonnés pour venir en aide à des patients. Tous les quinze jours, six victimes d’attentat ou de viol se rendent dans le refuge pour animaux AVA située à Cuy-Saint-Fiacre (76) pour passer quelques heures avec des chiens, chats et des chevaux. L’objectif de cette thérapie est simple : il s’agit d’aider les patients à recréer du lien grâce à l’intervention des animaux. Dans les colonnes du journal 20 minutes, Delphine Morali-Courivaud, la directrice médicale de l’institut explique que « l’animal apaise » à l’inverse de « l’humain qui est devenu anxiogène ou source de méfiance ».

Des animaux qui peuvent présenter des troubles du comportement

À l'inverse des médiations classiques, les animaux qui sont en contact avec les patients n’ont jamais reçu la moindre formation pour aider un malade. Bien au contraire, ce sont des animaux sans le moindre filtre qui pour certains présentent des troubles du comportement. Et c’est peut-être ce qui fait la réussite de cette thérapie avec des patients et des animaux qui ont été abimés par la vie. Les médecins n’ont pu que constater les progrès des patients qui s’ouvrent petit à petit : « Après chaque séance, on observe des progrès inimaginables en si peu de temps » relate la directrice médicale.

Le 20 juillet prochain, la thérapie s’achèvera. Cependant, les professionnels de santé et le refuge souhaitent qu’une nouvelle médiation puisse voir le jour pour aider les humains comme les animaux.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES