• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance Chien et Chat

Santé des chats : bien connaître le coryza

Publié par le , Mis à jour le 18/12/2013 à 16:15

Contagieux et affectant les voies respiratoires des chats, le coryza est une maladie très dangereuse qui peut faire succomber sa victime. Elle est aussi très fréquente chez les lapins, et peut atteindre les rats qui peuvent être également porteur de germes. Malgré la dangerosité de cette maladie, il est fort heureusement possible de la traiter. D’ailleurs, le traitement sera mieux pris en charge si le maître de l’animal possède une mutuelle chien chat adaptée.

Les causes et les symptômes du coryza

La transmission du coryza se fait généralement par voie nasale. Le chat peut aussi attraper cette maladie en entrant en contact avec les objets souillés par les sécrétions nasales émises par un autre chat affecté.

Les bactéries responsables de cette pathologie sont multiples mais la plus fréquente et la plus dangereuse est la pasteurelle.

Se manifestant par des éternuements, un écoulement nasal clair qui peut devenir purulent, de la fièvre et notamment des difficultés respiratoires, le coryza évolue très rapidement et peut se transformer en une broncho-pneumonie.

S’ajoute à cela les abcès cutanés et l’augmentation considérable de la fièvre. Dès l’apparition du premier signe, il est impératif de consulter un vétérinaire. À noter que les dépenses y afférentes peuvent être prises en charge par une bonne assurance.

Le traitement du coryza

En principe, il existe deux types de traitement du coryza.

D’une part, il y a les traitements préventifs qui consistent à élever le chat dans un milieu sain, ventilé, avec de bonnes conditions d’hygiène et une température adaptée. Il faut également s’assurer que l’environnement dans lequel il vit n’est pas trop humide pour limiter voire éviter les risques d’infections respiratoires.

D’autre part, le traitement curatif est à base d’antibiotiques. Malheureusement, il est difficile de garantir le succès du traitement en cas de pasteurellose évoluée.

En pratique, l’assurance chien chat offrira toutefois une prise en charge totale ou simplement partielle du coût représenté par ce traitement. De cette manière, le propriétaire ne sera pas tenté de reporter la visite chez le vétérinaire au cas où son chat présenterait des symptômes anormaux.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES