Assurance Chien et Chat

Santé du chat : est-il heureux sans sortir ?

Publié par le , Mis à jour le 22/08/2019 à 14:09

Les chats en appartement peuvent-ils être heureux et épanouis ?

On a tendance à penser qu’un chat peut plus facilement vivre en appartement qu’un chien. Mais nos amis les félins sont-ils heureux quand ils n’ont pas d’accès à l’extérieur ? La comportementaliste spécialisée dans les félins Charlotte de Mouzon nous rassure.

Stimuler au maximum le chat pour compenser

Selon la spécialiste du comportement des chats, les chats peuvent être heureux en intérieur s’ils sont stimulés. Comment ? Elle recommande d’aménager l’environnement du chat afin de faciliter sa stimulation.

Stimuler son chat passe par diverses ressources :

  • Lui offrir un espace suffisant : en intérieur oui, mais avec de l’espace ! Instinctivement, un chat a besoin d’un territoire à lui dans lequel il va dormir, chasser, jouer, se nourrir, etc. L’espace doit être assez grand pour pouvoir aménager des recoins bien spécifiques (alimentation, repos, propreté, jeu) pour que le chat s’y épanouisse.
  • Installer une litière adaptée : elle doit être facilement et à tout moment accessible au chat, dans un endroit calme distinct des autres espaces (alimentation et repos par exemple). Cela va sans dire, le chat est un animal qui aime la propreté, la litière doit régulièrement être changée pour en assurer la propreté.
  • Plusieurs griffoirs dispersés dans le logement : le chat a un besoin naturel de griffer pour limer ses griffes et pour marquer son territoire. Cela évite qu’il le fasse sur vos meubles ou sur le papier-peint.

chat-arbre-a-chat

  • Lui donner accès à diverses sources d’alimentation : ces dernières doivent être accessibles et multiples.

chat-nourriture

  • Lui proposer sans cesse de nouveaux jeux : le chat a besoin de rester actif, les jeux à sa disposition (soit pour jouer seul, soit avec le maître) lui permettent de rester stimulé en permanence.

chat-jouet

  • Lui donner accès à un environnement en 3 dimensions : arbres à chats, étagères, des parcours muraux ou en hauteur, etc.

Etudes sur le comportement des chats confinés

Une étude américaine s’est penchée sur le comportement de 14 chats habitant une maison de 125 m2 sans jardin durant 4 mois. Les chercheurs ont étudié l’utilisation de l’espace par les chats ainsi que les interactions entre félins. Si les chats avaient semblent-ils selon les résultats leurs propres espaces vitaux, ils avaient également des moments de partage du même espace, à différents moments de la journée. L’étude a relevé également peu de conflits, expliqués notamment par la dispersion de points d’alimentation et de couchage à leur disposition.

En Italie, la faculté de médecine vétérinaire de Messine aurait découvert que l’intervention humaine (présence et soins) conditionnait le rythme d’activité des chats : ces derniers avaient 2 pics d’activités dans la journée, le premier le matin au réveil, le second lorsque le maître rentrait du travail, le soir.

En Suisse, une étude tend à montrer que les chats vivants exclusivement en intérieur auraient plus de faciliter à nouer avec l’humain que les chats ayant accès à un extérieur. Ce lien serait une compensation du manque de stimulation à l’intérieur. L’intérêt de cette étude confirme l’importance de s’occuper de son chat quand on est avec lui, et de s’assurer qu’il puisse s’occuper seul, en notre absence.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES