Assurance Chien et Chat

Comment les animaux réagissent-ils face à un traumatisme ?

Publié par le , Mis à jour le 03/09/2021 à 17:48

Être un animal de compagnie ce n’est pas toujours faire la sieste à toute heure de la journée et se gaver de croquettes ! Abandonnés, parfois maltraités ou handicapés suite à des accidents, certains chiens et chats vivent des chocs traumatiques au même titre que les humains. Mais les animaux peuvent-ils oublier un traumatisme ? Ou, du moins, ont-ils la capacité de passer outre ces événements négatifs et vivre avec ?

Quid de la résilience animale ?

En psychologie humaine, on parle de résilience pour évoquer la capacité à surmonter les chocs traumatiques. Ce terme a été popularisé en France par le psychiatre, neurologue et ethnologue Boris Cyrulnik. Cette capacité de résilience serait déterminée par deux facteurs : la génétique d’une part avec une production de dopamine et de sérotonine plus ou moins forte, permettant de garder une force psychique, et l’environnement de l’individu avec l’histoire de son enfance, son rapport affectif et son rapport à son entourage.

D’une certaine manière, ce concept de résilience peut s’appliquer aux animaux, eux aussi producteurs de dopamine et de sérotonine et eux aussi sensible à leur environnement, favorable ou défavorable à leur épanouissement. Même si pour l’instant aucune étude scientifique le prouve, il apparaît au vu de l’expérience d’adoption que les animaux peuvent changer et se remettre de leurs mésaventures. 

Une capacité d’adaptation ultra développée

Alors que la SPA alerte tous les ans sur les abandons d’animaux de plus en plus nombreux, des études montrent que le milieu de vie et l’affect semblent avoir un rôle important dans la résilience des animaux. Par exemple, des chiens et des chats développant des troubles du comportement suite à leur abandon sont redevenus normaux une fois placés dans un environnement cadré et plus sain, c’est-à-dire une nouvelle famille pouvant leur offrir un cocon répondant à leurs besoins.

Le plus étonnant est que les animaux en situation de handicap dû à un accident semblent s’y adapter beaucoup plus facilement que les humains. D’après Peuple Animal, si un chien perd un membre ou un sens, il se fera rapidement à sa condition contrairement à l’homme qui doit faire face aux regards des autres, au questionnement intérieur et pour qui le temps de résilience est, de fait, beaucoup plus long.

Cette grande capacité d’adaptation qui mène à une résilience plus rapide peut s’expliquer aisément selon Florence Gaunet, chercheuse en éthologie cognitive canine au CNRS, au laboratoire de psychologie cognitive d’Aix-Marseille Université : « Chez les animaux, la capacité de s’adapter aux changements est liée à trois facteurs : leur aptitude à mémoriser immédiatement une information nouvelle, à inhiber un ou plusieurs comportements appris antérieurement, et leur facilité à passer avec succès d’une situation nouvelle à une ancienne et inversement ». Il semble alors que les animaux ont toutes les cartes en pattes pour oublier un traumatisme.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance chien-chat

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES