Assurance Chien et Chat

Un passager embarque son chat trop lourd en cabine et perd ses « miles »

Publié par le , Mis à jour le 15/11/2019 à 17:53

Un homme a perdu ses points de fidélité à cause de son animal

Un passager d’un vol de la compagnie aérienne Aeroflot vient de perdre l’ensemble de ses miles à cause de son chat. L’homme qui avait un félin en surpoids a réussi à duper la société pour voyager avec lui en cabine.

Il a perdu 400.000 miles à cause de son chat

C’est un mauvais tour que n’a pas apprécié la compagnie aérienne russe Aeroflot. La compagnie a décidé de retirer à un de ses passagers l’ensemble de ses points de fidélité. La raison ? Ce voyageur a expliqué sur Facebook comment il avait réussi à embarquer avec son chat en surpoids.

Sur son post, Mikhaïl Galine explique que son matou prénommé Victor a été jugé trop gros pour voyager en cabine au cours d’une escale à Moscou lors d’un vol l’emmenant de la Lettonie vers Vladivostok. Lors de la pesée de l’animal, la balance affiche 10kg. C’est trop pour être admis dans la cabine car la limite est fixée à 8kg.

Pour ne pas être séparé de son chat qui aurait dû partir dans la soute à bagages, le passager à l’idée de trouver un félin qui ressemble trait pour trait à son compagnon à quatre pattes et surtout plus maigre. Après quelques recherches, il tombe sur la perle rare et retourne à l’aéroport avec « le double de son chat ». Grâce à ce stratagème, il arrive à l’enregistrer en classe affaires et à monter dans l’avion.

Sur le réseau social, il poste les photos de son gros chat ainsi qu’une coupe de champagne à bord de l’avion. Manque de chance, Aeroflot, grâce à des images de vidéosurveillance, va prouver la tromperie et a donc décidé de sanctionner son client en lui retirant 400.000 miles de sa carte de fidélité soit l’équivalent de plusieurs milliers d’euros de vols.

Le fléau de l’obésité chez les animaux

Une histoire qui rappelle aux propriétaires que le surpoids d’un animal peut être problématique. Un phénomène qui est de plus en plus répandu en France. Le chiffre peut paraître étonnant et pourtant, 30% des chiens et 35% des chats sont considérés comme étant obèses ou en surpoids. Un vétérinaire considère qu’un animal souffre de surpoids quand son poids excède 10 à 15%.

Un fléau qui peut avoir de graves conséquences sur leur santé. Un chien ou un chat peut ainsi souffrir de problèmes cardiaques, respiratoires ou encore de diabète.
Pour reconnaître un toutou ou un matou en surpoids, rien ne vaut la palpation. Ne pas sentir les côtes d’un chien ou d’un chat est un très bon indicateur.

Lors d’un bilan chez le vétérinaire, celui-ci pourra conseiller de l’exercice ou encore un changement d’alimentation. Les jouets peuvent aussi aider à faire bouger les animaux.

Certains propriétaires ont même décidé d’opter pour de la nourriture bio. Une alimentation saine mais qui peut provoquer des carences en acides gras.

Une assurance pour couvrir les frais vétérinaires

Avoir un animal avec ce type de pathologie peut conduire son maître à consulter très régulièrement un vétérinaire. Des visites qui peuvent faire mal au portefeuille. L’assurance chiens-chats peut permettre de rembourser certaines dépenses.

En fonction de la formule choisie, l’assurance pourra prendre en charge les frais médicaux de l’animal en cas d’accident ou encore de maladie. Le propriétaire est ainsi couvert pour les dépenses les plus lourdes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES