Assurance Chien et Chat

Une Américaine pense recueillir un chaton mais c'est un lynx

Publié par le , Mis à jour le 04/10/2019 à 15:18
310 vues 1 réaction Note

Une Américaine a secouru sans le savoir un bébé lynx

Une jeune femme de 20 ans découvre un petit chaton sur le bord d’une route du Tennessee. Quelques heures après avoir lancé un appel sur les réseaux sociaux pour lui trouver une famille, l’Américaine découvre que sa petite boule de poils est en réalité un lynx.

« Il s’agit d’un chat de race »

Il ne faut pas se fier aux apparences… Aux États-Unis, Jill Masengale Hicks, 20 ans, a porté secours à un petit chaton trouvé sur le bord d’une route du Tennessee. La jeune femme va très vite amener la petite boule de poils à son domicile. Ne pouvant pas le garder, l’Américaine décide de poster un message sur Facebook pour lui trouver une famille d'adoption : «Il s’agit d’un chat de race qui a besoin d’une maison aimante. Quelqu’un intéressé ? ».

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais, quelques heures plus tard, Jill va de nouveau reprendre son clavier pour annuler son précédent post : « Il semblerait que j’ai sauvé un lynx ». C’est une voisine qui aurait identifié l’animal. Un bébé lynx qui a par la suite été confié à une association spécialisée dans la protection des animaux sauvages.

La panthère d’Armentières

En France, c'est un autre animal sauvage qui a fait la une des journaux. Souvenez-vous, en septembre 2019, les habitants qu’un quartier d’Armentières (Nord) ont eu la surprise de découvrir un chat noir déambuler sur les toits d’un immeuble. Un félin qui s’est révélé être … une panthère. Le propriétaire de l’animal sauvage vient d’être placé en garde à vue. L'homme qui avait disparu des écrans radars pendant plusieurs jours à finalement décidé de se rendre à la police. 

Il est soupçonné par la justice d’avoir « acquis et détenu illégalement un félin et de lui avoir coupé les griffes ». Par ailleurs, le parquet de Lille lui reproche d’avoir mis en danger la vie d’autrui.

Selon la législation, une personne qui souhaite détenir animal sauvage doit vérifier si elle aura besoin d’une « autorisation préfectorale de détention ». Attention, même si un propriétaire n’abrite qu’un seul spécimen, il peut être considéré aux yeux de la loi comme un éleveur. Il est donc important de se renseigner auprès de la préfecture.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
il me semble important d'écrire à propos des griffes, attention!! Les gens qui coupent les griffes font-ils attention à cela que: dans la griffe, il y a des nerfs moteurs mais aussi sensitifs comme sous nos ongles , bien bien regarder ne pas couper où c'est rose chez les chats et ... je ne sais pas chez les panthères , regardez bien !!!! Merci pour eux ,

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES