Assurance credit

Apple sort 2,5 milliards de dollars contre la crise du logement

Publié par le

130 000 salariés sont embauchés par Apple dans la Silicon Valley

La Californie souffre d'une inflation très importante de son marché de l'immobilier. De plus en plus de personnes quittent la région : ils ne peuvent plus assumer les coûts engendrés par de telles hausses. En réaction, Apple a promis de mettre à disposition 2,5 milliards de dollars (environ 2,2 milliards d'euros) pour lutter contre cette crise.

30 000 personnes ont quitté San Francisco en deux mois

D'après les données délivrées par Apple, 30 000 personnes auraient quitté la ville de San Francisco entre avril et juin 2019. L'inflation drastique des prix de l'immobilier dans la région est directement responsable de cette diaspora. Sont entre autres mis en cause les importantes rémunérations des 130 000 salariés de l'entreprise. Le pouvoir d'achat plus important de ces derniers fait naturellement grimper le prix du m².

On parle donc bien de gentrification de la partie nord de la Californie, où se situe la Silicon Valley. Apple n'est par ailleurs pas le seul responsable de ce phénomène ; Google, Microsoft ou Facebook ont également un rôle dans ces mutations du marché immobilier californien. Ils ont eux aussi injecté des sommes conséquentes pour tenter d'endiguer le problème.

Ainsi, une maison de ville culmine aujourd'hui à un prix moyen de 1,5 million de dollars à San Francisco, bien au delà des tarifs habituels du marché. Et à de tels prix, seules 12% des familles ont les moyens d'acheter une maison. Quant à la location, elle n'est pas donnée non plus : un studio ou deux pièces se loue habituellement pour une somme variant entre 3 000 et 4 000 $ par mois.

Comment gérer une telle inflation ?

Dans sa position, Apple se trouve contraint de réagir. « Avant que le monde connaisse le nom Silicon Valley et bien avant que nous portions des produits de haute technologie dans nos poches, Apple appelait déjà cette région sa "maison", et nous ressentons une responsabilité civique profonde pour faire en sorte que cette région reste un lieu dynamique où les gens peuvent vivre, avoir une famille et contribuer à la communauté (…). Un logement abordable est synonyme de stabilité et de dignité, d'opportunités et de fierté. Lorsque trop de personnes en sont exclues, nous savons que le cap que nous suivons est insoutenable et Apple s’engage à faire partie de la solution », explique Tim Cook, directeur général d'Apple et successeur de Steve Jobs. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'entreprise se montre soucieuse des conditions de vie de ses employés. En 2018, elle avait lancé un réseau de centres de santé dédié à ses employés fin d'améliorer leur bien-être.

Privilégier des logements pour les plus revenus plus modestes

Apple va donc créer deux fonds d'investissements d'un milliard de dollars chacun. Le premier sera dédié à la construction de projets immobiliers de loyers faibles à modérés. Le second aidera les primo-accédants dans l'acquisition de leur premier logement. 300 millions de dollars de propriétés immobilières appartenant à Apple seront également mises à disposition pour ériger des logements plus abordables. Enfin, 150 millions seront injectés dans un fond public-privé pour le logement dans la baie de San Francisco et 50 millions pour les sans-abris.

L'entreprise a déclaré qu'elle privilégiera « des membres de la communauté comme les enseignants, les pompiers, les services de secours et autres travailleurs du secteur des services. » En effet, ces populations n'ont pour l'instant pas les moyens de résider dans des villes victimes de telles hausses.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES