Assurance credit

Assurance crédit : 8 Français sur 10 se disent prêts à en changer

Publié par le

L'amendement Bourquin permet une résiliation annuelle de l'assurance crédit

La loi Bourquin parle-t-elle aux Français ? D’après un récent sondage réalisé par le comparateur indépendant d'assurance crédit, Magnolia.fr, la réponse est plutôt « oui ». Ils sont d’ailleurs 78 % à indiquer vouloir bénéficier de cet amendement.

7 Français sur 10 prêts à changer d’assurance pour économiser moins de 5 000 €

Validée le 12 janvier dernier par le Conseil constitutionnel, la résiliation annuelle de l'assurance emprunteur permet aux Français de réaliser de véritables économies. Mais sont-ils pour autant au courant ? Selon un récent sondage réalisé par Magnolia.fr, l’information est très bien passée. En effet, alors que les Français étaient 33 % à savoir qu’ils pouvaient changer d’assurance crédit en mars 2017, ils sont 79 % en mars 2018.

Grands perdants de cette ouverture à la concurrence, les banques craignaient que les Français décident de changer d’assurance emprunteur. Des craintes avérées puisque 78 % des personnes sondées souhaitent bénéficier de cet amendement Bourquin. Aussi, 68 % indiquent être prêts à changer pour une économie inférieure à 5 000 €. Dans le détail, le sondage révèle que 25 % des sondés veulent faire jouer la concurrence pour économiser entre 100 et 1 000 €, et 43 % pour une économie comprise entre 1 000 et 5 000 €.

L’enquête d’Assurland sur la résiliation d’assurance

Les résultats de cette enquête sont néanmoins à nuancer. Assurland.com s’est également penchée sur la question via une enquête plus large portant sur la résiliation d’assurance. D’après les résultats récoltés, les Français affirment avoir très peu entendu parler de l’amendement Bourquin et de la résiliation annuelle d’assurance crédit. Ils sont en effet 42 % à savoir qu’ils peuvent résilier chaque année leur assurance emprunteur à l’échéance du contrat. De plus, l’enquête a démontré qu’il y avait une véritable méconnaissance du sujet. Un quart des Français pense ainsi qu’ils peuvent résilier leur assurance dans les 48 heures suivant la signature d’un crédit immobilier. Cette règle n’existe pourtant pas. L’amendement Bourquin a pourtant de quoi susciter la curiosité. En faisant jouer la concurrence, les Français peuvent faire des économies.  

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES