Assurance crédit : des clients trompés outre-Manche !

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance credit > Assurance crédit : des clients trompés outre-Manche !

Actualité de l'assurance

Assurance creditVoir toute son actualité

Assurance crédit : des clients trompés outre-Manche !

|
Consultations : 1876
Commentaires : 0
L'assurance emprunteur au coeur du scandale au Royaume-Uni !

Alors qu’en France, le Conseil d’Etat a épinglé au cœur de l’été les acteurs de l’assurance crédit qui n’avaient pas redistribué aux assurés les bénéfices des contrats souscrits, ce produit d’assurance crée aussi le scandale sur l’autre rive de la Manche. Les banques doivent maintenant faire face à l’indemnisation de clients lésés.

Près de 16 milliards d’euros provisionnés

C’est avec le montant des provisions que l’on s’aperçoit de l’ampleur du scandale de vente forcée d’assurance emprunteur : ce sont 12,7 milliards de livres (presque16 milliards d’euros) que les établissements bancaires britanniques ont mis de côté pour indemniser leurs clients trompés.

A titre indicatif, voici ce que cela donne pour quelques-unes des principales banques du pays :

  • Lloyds : 1 milliard de livres (1,2 milliards d’euros)
  • Barclays : 700 millions de livres (874 millions d’euros)
  • Royal Bank of Scotland : 400 millions de livres (499 millions d’euros)

Si l’on en croit la Financial Services Authority (FSA), autorité de régulation du secteur financier, 6,5 milliards de livres (environ 8 milliards d’euros) ont d’ores et déjà été versés à titre de compensation depuis la décision de la Haute Cour de Londres du 20 avril 2011.

Le pire est-il à venir ?

Désormais confrontés aux plaintes d’intermédiaires dont l’honnêteté peut parfois être discutée, les établissements bancaires doivent aussi composer avec le coût de traitement d’un tel contentieux. Ainsi, s’agissant de Lloyds, entité la plus durement touchée, Les Echos relève que la banque emploie 1 000 personnes dédiées au seul traitement de ces plaintes.

Mais, le pire est peut-être à venir pour les banques britanniques puisque, selon le Financial Ombudsman Service (FOS), seulement 3 millions de personnes ont entrepris des démarches pour obtenir réparation alors que ce sont 32 millions de polices d’assurance qui ont été vendues…


L’avis d’Assurland.com
 : retour dans l’Hexagone où la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA) a récemment dressé un état des lieux de l’assurance prêt immobilier en 2011. Faites le plein d’infos dans notre article consacré à cette actualité rétrospective.

 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS