• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance credit

Assurance credit : l'état des demandes pour 2011

Publié par le , Mis à jour le 09/10/2012 à 11:43

Quid de l’assurance credit en 2011 ? A cette question, la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA) répond par une étude rétrospective. Ainsi, l’on apprend notamment qu’au cours de cette seule année, les assureurs ont instruit la bagatelle de 3,7 millions de demandes. Farandole de chiffres et pourcentages.

Couverture décès, PTIA et incapacité-décès 

En 2011, ce sont 3,7 millions de demandes d'assurance emprunteur qui ont été instruites par les sociétés d'assurance, que ces demandes aient été formulées par des particuliers ou des professionnels, et, parmi ces millions de demandes, 12,6 % concernaient un risque aggravé de santé.

Si les assureurs ont offert une couverture décès à toutes les demandes assorties d’un risque aggravé de santé et d’une proposition d’assurance, cela s’est précisément soldé par :

  • aucune surprime ou exclusion de garantie (60 % des cas contre 58 % en 2010)
  • une surprime (38 % contre 40 % en 2010)
  • aucune surprime mais une exclusion ou une limitation de garantie (2 % comme en 2010)

Quid de la Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA) ? Les réalités suivantes se font jour à la lumière des chiffres dévoilés par la FFSA :

  • sans surprime ni exclusion (80 % des cas contre 68 % en 2010)
  • sans surprime mais avec exclusion ou limitation de garantie (14 % contre 25 % en 2010)
  • l’impossibilité de proposer la garantie en tenant compte de critères médicaux (6 % contre 7 % en 2010)

Et les demandes d’assurances qui présentent un risque aggravé de santé et comprennent couverture décès, garantie PTIA et couverture « incapacité-décès » ? Ces demandes ont été accueillies comme suit :

  • aucune surprime ou exclusion (28 % des cas contre 21 % en 2010)
  • sans surprime mais avec exclusion ou limitation de garantie (45 % contre 50 % en 2010)
  • avec une surprime (6 %, soit autant qu’en 2010)
  • l’impossibilité de proposer cette garantie en tenant compte de critères médicaux (21 %)

Des surprimes stables

Lorsque l’on s’intéresse au niveau des surprimes pratiquées en assurance pret immobilier, on constate une certaine stabilité des chiffres entre 2010 et 2011.

Ainsi, pour la couverture décès, la répartition des surprimes en 2011 apparaît sensiblement identique à celle enregistrée l’année précédente, ce qui donne les chiffres suivants :

  • des surprimes inférieures à + 50 % du tarif standard (36 %)
  • des surprimes inférieures à + 100 % du tarif standard (84 %)

Même tendance constatée pour les surprimes qui ont été appliquées à la couverture « incapacité-décès » :

  • des surprimes inférieures à + 50 % du tarif standard (64 %)
  • des surprimes inférieures à + 100 % du tarif standard (88 %)

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES