Assurance credit : la loi Lagarde reste mystérieuse

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance credit > Assurance credit : la loi Lagarde reste mystérieuse

Actualité de l'assurance

Assurance creditVoir toute son actualité

Assurance credit : la loi Lagarde reste mystérieuse

|
Note :
Consultations : 1765
Commentaires : 1
La loi Lagarde, une loi encore méconnue
1er septembre 2010 : la loi Lagarde entre en vigueur. Quelques mois plus tard, 60 % des Français disent encore ignorer l’avantage pourtant appréciable que leur procure ce texte de loi. C’est l’enseignement majeur du sondage Ifop réalisé en juin 2011 pour la Macif sur la réforme de l’assurance credit. Explications.

La loi Lagarde, ça sert à quoi ?

Applicable depuis bientôt une année, la loi Lagarde reste encore largement méconnue. Et pourtant, il s’agit d’une réforme en profondeur des usages en vigueur dans l’univers de l’assurance emprunteur.

Elle permet effectivement à l’emprunteur de souscrire une assurance différente de celle proposée par son établissement bancaire. Un bon moyen de faire jouer la concurrence et de réaliser de vraies économies.

Les enseignements chiffrés de l’étude

Réalisée par l’Ifop, cette enquête révèle que :
• 60 % des Français ignorent qu’ils peuvent souscrire une assurance différente de celle de leurs banques
• 49 % des acheteurs, propriétaires ou non, n’ont pas encore le réflexe d’utiliser un comparateur d’assurances
• 50 % des propriétaires n’ont pas conscience que négocier leur assurance emprunteur leur permettrait de faire de substantielles économies
• 33 % des propriétaires seulement savent qu’ils peuvent demander la résiliation de leur assurance emprunteur au cours de leur crédit
• 47 % des acquéreurs disent ignorer ce que représente le montant de leur assurance au regard du coût total de leur crédit immobilier


Le conseil d’Assurland : pourtant, un sondage réalisé par Assurland.com quelques semaines après l’entrée en vigueur de la loi avait mis en lumière un réel engouement pour ce nouveau dispositif.

Il avait effectivement permis de dégager les réalités suivantes :
• près de 80 % des Français comptaient profiter des aménagements prévus par la loi Lagarde
• 33 % des personnes interrogées y voyaient un bon moyen de réaliser des économies supérieures à 50 %
• les banquiers n’étaient alors que 2 % à distribuer la notice d’information pourtant prévue par la loi

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


Cela devrait pourtant être une question de bon sens: - un banquier gère l'argent - un assureur protège biens et personnes Qui achète son pain chez le boucher? Cordialement.
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS